Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 26Article 523252

General News of Friday, 26 June 2020

Source: actucameroun.com

Quand le journaliste de Biya, Yves Marc Medzo dit des bêtises en directe sur la télé


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Fonctionnaire de la Crtv le média d’Etat et présentateur de l’émission 'Présidence Actu', un programme qui met en branle l’activité du vieux lion, dans une chronique radio ce vendredi, tire sur la militante de la brigade anti-sardinards.

Pour Yves Marc Medzo, le journaliste de Paul Biya, il n’est pas bon d’être activiste anti-Biya. Surtout si on est un camerounais de la diaspora. Dans une chronique diffusée sur les antennes de la Crtv radio, ce vendredi 26 juin 2020, le journaliste ironise le sort de Winnie Savanah, une activiste de la brigade anti-sardinards (Bas), qui dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, pleurent après avoir perdu l’une de ses jambes.

'Difficile de rester insensible, de ne pas écraser à son tour une larme sur le sort de cette compatriote ou alors de cette combattante comme ils ont choisi de se faire appeler. L’émotion suscitée par ces images est de toute évidence vive. Mais dans le même temps, elle appelle à méditer. A méditer sur le combat qui a valu à cette dame de perdre ainsi sa jambe. A méditer aussi sur les modalités utilisées pour faire entendre sa voix', estime celui-ci d’entrée de jeu.

Lyon

Dans un ton ironique le journaliste joue à une fausse compassion, « il est tout à fait admissible qu’un citoyen ne puisse pas partager la politique d’un dirigeant, aller jusqu’à perdre un membre de son corps parce qu’on a voulu jeter l’opprobre sur son Chef de l’Etat, est un titre de gloire dont cette dame aurait bien pu se passer», ironise le journaliste.

Pour finir, il croit savoir que «le sort de cette compatriote sur le point d’être amputée d’une jambe, pour avoir choisi d’aller insulter son pays et ses dirigeants à Lyon en France, devrait amener ceux et celles qui partagent son combat à éviter que les leçons leur servent encore de leçon».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter