Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 22Article 609565

Opinions of Thursday, 22 July 2021

Auteur: Simon Bertin Metsengue

Quand Transparency International et la BAS, s’unissent pour tenir l’image de Paul Biya et Obiang Nguema

La Guinée Equatoriale pourrait s’inspirer de son grand voisin le Cameroun La Guinée Equatoriale pourrait s’inspirer de son grand voisin le Cameroun

L’ONG Allemande Transparency international a commis un rapport à l’occasion de la journée africaine de lutte contre la corruption qui s’est célébré le 16 Juillet dernier au cours duquel, elle présente le régime de Malabo comme celui dont le « gout du luxe » a rendu célèbre dans le monde entier. A côté de ce rapport le mouvement dénommé Brigade Anti-sardinard écume les rues de Genève pour demander à la Suisse d’extrader Paul Biya, le président de la République qu’ils jugent dépensier. Selon le journaliste et homme politique Simon Bertin Metsengue, ces deux sorties n’ont qu’un seul but, tenir l’image des chefs d’Etat du Cameroun et de la Guinée équatoriale. Camerounweb.com vous propose en intégralité sa sortie.

L’ONG Allemande Transparency international a commis un rapport à l’occasion de la journée africaine de lutte contre la corruption qui s’est célébré le 16 Juillet dernier au cours duquel, elle présente le régime de Malabo comme celui dont le « gout du luxe » a rendu célèbre dans le monde entier mais aussi qui aurait construit son oligarchie avec les revenus du pétrole d’Emirats d’Afrique Centrale. Pourtant, au Cameroun voisin, certains activistes écument les rues de Genève et Paris pour ternir l’image du président camerounais en cours séjour privé l’accusant d’être dépensier. Comment comprendre cet acharnement contre Biya par une partie de sa diaspora d’une part et par Transparency International à l’encontre de Obiang d’autre part ?

Les pays africains perdent en moyenne par an 30.000 milliards de FCFA à cause des flux financiers illicites. Ces sommes astronomiques sont acheminées dans des paradis fiscaux ou finissent dans des comptes bancaires et sur les marchés immobiliers. Pourtant, plusieurs projets en Afrique manquent de financement pour améliorer le bien –être des populations. Cette situation assez scandaleuse suscite souvent la révolte et l’indignation des populations africaines qui sont toujours ceux qui payent le lourd tribut de ces crimes économiques.

La Guinée Équatorial propriété des Obiang ?

La famille Obiang fait l’objet de plusieurs scandales financiers en Occident. Les organisations non gouvernementales ont souvent pointé du doigt certains membres de la famille présidentielle comme étant une famille de « kleptocrate » révèle la note de l’ONG Allemande paru ce dimanche dernier. Dans cette note, l’ONG révèle qu’une récente aurait démontré comment Gabriel Mbega Obiang Lima un fils du président Equato-Guinéen, ministre du Pétrole du pays aurait détourné plusieurs milliards dans le trésor publics et dans des opérations de rétro commission à l'étranger. Tout ceci vise à démontrer que la famille Obiang Nguema gère la Guinée Equatoriale comme une propriété familiale. Cependant, l’on ne saurait l’affirmer au vu de la transformation qu’a subi ce pays sous l’ère Obiang. Mais il est une chose, la corruption est rampante dans ce pays d’Afrique Centrale et les autorités devraient prendre des mesures strictes afin de prévenir l’érosion et les crimes financiers ont cours dans l’émirat d’Afrique Centrale.

Le Cameroun sur la bonne voie

La Guinée Equatoriale pourrait s’inspirer de son grand voisin le Cameroun. En 2001, le pays de paul Biya a été classé 1er pays corrompu de la planète. L’actuel président camerounais a mis courageusement en place des mesures et des structures pour agresser suffisamment ce fléau qui gangrénait l’économie de l’Afrique en miniature. Un ministère du contrôle Supérieur a été créé, des institutions indépendantes ont été mises en place notamment, l’Agence Nationale de l’Investigation Financière-ANIF, la Commission Nationale Anticorruption-CONAC. Toutes ces structures ont été mis en place pour diluer ce phénomène néfaste pour le développement. 20 ans plus tard plusieurs hauts commis de l’Etat sont en prison et la corruption a reculé de 35 rangs. Par ailleurs Paul Biya a su éloigner sa famille de la gestion des affaires de l’Etat pour ne pas avoir à faire à ces difficultés qui sont présentés par les ONGS en Guinée Equatoriale.

Et si Biya était Obiang que ferait la BAS ?

Une certaine Diaspora camerounaise estime que Paul Biya est dépensier. Ils se fondent sur le fait que le président camerounais la plus part de temps lors de ses séjours en Europe loge à l’hôtel Intercontinental. Pour ces sulfureux activistes et vandales de la BAS, cet hôtel serait onéreux. Pourtant, ce chef d’Etat discret y compris sa famille ont toujours été des personnes ont toujours eu à bénéficier que du strict minimum de ce que la nature et la République a pu leur donner. A part ces hors la loi, aucun journal sérieux ne dirait le contraire. En revanche, les fils d’Obiang ont souvent été présentés comme étant des princes dépensiers par plusieurs journaux et presse internationaux et pourtant, il n’est jamais arrivé à un Equatoguinéen dans un coin du monde de faire des manifestations pour ternir l’image de leur président. Peut-être parce que Obiang ne menace pas les intérêts des créateurs de la BAS !

Rejoignez notre newsletter!