Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 01Article 585616

General News of Thursday, 1 April 2021

Source: www.camerounweb.com

Quand Abah Abah mettait Emmanuel Ndjere devant ses responsabilités

S’adressant au président de la collégialité, Emmanuel Ndjere, alors président du Tribunal Spécial avant sa condamnation, l’ancien ministre des Finances a tancé un magistrat qui agit contre sa conscience.

«Je me réjouis de voir comment vous avez l’air soulagé. Quand vous êtes arrivés, vous aviez l’air tendu. Cela s’est vu pendant la lecture de la décision. Soulagé dans votre conscience ? J’en doute fort. Je vous ai connu depuis longtemps: vous étiez alors directeur dans les services du premier Ministre…Un brillant magistrat qui a écrit de brillants ouvrages. Je sais que vous n’êtes pas fier de cette décision. Je sais que vous ne croyez pas en ce que vous faites. Les notes que vous avez relevées pendant les débats, diffèrent de ce que vous avez admis dans votre décision.

Que de contradictions ! Je sais également que vous subissez une forte pression pour exécuter cette sale besogne. Vous dites qu’on salit l’image du Cameroun. C’est au contraire, ce genre de décision qui ternit l’image du Cameroun… Pourquoi tant de haine ? Qu’est-ce que ma famille vous a fait ? Qu’est-ce que je vous ai fait ? Vous me haïssez pourquoi ? Vous ne gagnez rien en rendant une telle décision… On me dit que j’ai détourné un argent qui est dans les comptes de l’Etat. Vous avez l’historique du compte qui montre que l’argent pour lequel vous me condamnez est dans les caisses publiques. Ne jouons pas avec le Cameroun. Ne jouons pas avec notre avenir. Je prie pour vous, que le Seigneur vous garde en paix».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter