Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 08Article 525877

General News of Wednesday, 8 July 2020

Source: Le Bled Parle

Propos désobligeants: Amougou Belinga s’excuse auprès des chefs traditionnels Béti


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Jean Pierre Amougou Belinga a eu des pourparlers avec certains chefs traditionnels Béti à l’issue desquels des résolutions ont été prises.

Les propos qui font jaser
En visite le 1er juillet 2020 du chantier de construction de « Deux tours jumelles » devant abriter le nouveau siège du Groupe L’Anecdote, le président directeur général de ce groupe de médias a tenu des propos à la limite, désobligeants à l’encontre de ses frères de la région du Centre : « l’homme Béti est foncièrement paresseux, malhonnête, sournois, cynique, méchant », affirmait JPAB face aux médias.

Depuis, lors, le pape des médias n’a de cesse de recevoir des répliques à la hauteur de son message incendiaire.

Apaisement
C’est pour calmer le climat qu’une centaine de chefs traditionnels de Batchenga, Etoudi, Mvog Manga, Yanda entre autres se sont réunis au quartier Efoulan pour faire entendre raison au Zomloa Mvog Belinga.

« En tant que garant des us et coutumes, nous demandons à ceux-là de se ressaisir parce que Sa Majesté Jean Pierre Amougou Belinga fait beaucoup pour le peuple Ekang que nous sommes…. Nous demandons aux autres de se ressaisir et de voir comment est-ce qu’ensemble, nous pouvons résoudre ce problème », a déclaré SM Essoa Etoga, chef supérieur des Batchenga sur Canal 2 International.

Les excuses de JPAB
A en croire le rapport du conciliabule, l’homme d’affaires s’adressait à un groupuscule et non à tous les Béti : « il s’est s’excusé auprès des chefs et que les chefs soient son porte-parole auprès de la communauté. Il s’est excusé en disant que ce ne sont pas les Béti, c’est un groupuscule de personnes avec qui il a cheminé ensemble », fait savoir Firmin Etoundi, chef de groupement Yanda.

En fin de compte, les garants de la culture optent pour un apaisement : « il est question que nous, chefs traditionnels, qu’on tire les conséquences de ce qui se passe et qu’on cherche dans quelle mesure nous pouvons avoir des mesures d’apaisement parce qu’il est question d’apaiser les tensions des uns et des autres, de protéger les uns et les autres », déclare André Mveng Ndi, chef de regroupement Mvog Manga I sur la chaine à capitaux privés.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter