Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 01 21Article 486103

General News of Tuesday, 21 January 2020

Source: Actu Cameroun

Production du matériel électoral: les entreprises locales écartées

A l’exception de l’Imprimerie Nationale et de la Société de Presse et d’Édition du Cameroun (Sopecam), aucune autre entreprise locale n’a gagné le marché de la production du matériel électoral en vue du double scrutin législatif et municipal du 09 février 2020. L’on a appris que l’organe en charge de la préparation et de la gestion des consultations électorales et référendaires a confié une grosse part du marché à entreprise basée en Belgique.

Les entreprises du secteur de l’imprimerie au Cameroun évoluent dans un climat laborieux, en raison non seulement d’une conjoncture économique difficile, mais aussi de la montée en puissance du digital. Le Cameroun dispose pourtant d’une floraison de Pme spécialisées dans ce domaine. Des chiffres montrent qu’entre 2012 et 2019, le nombre d’emplois dans la filière est passé de 200 000 à 40 000. Plus de 300 imprimeries ont fermé leurs portes au Cameroun dans cette période. L’Imprimerie nationale reste la grande perdante des législatives et municipales du 09 février 2020. Après l’acquisition d’un nouveau matériel d’environ 8 milliards FCFA , il y a quelques mois.

La part de marché des entreprises locales

Dans la répartition de la commande publique adressée aux entreprises locales, l’imprimerie nationale s’en tire avec une commande de 9 millions d’enveloppes uniquement destinées aux municipales. Laquelle commande a été livrée le vendredi 10 janvier 2020 à Elecam, malgré l’absence de paiement par le gouvernement.

« Pour ce scrutin, Elecam doit produire plus de 33 millions de bulletins de vote et de campagne. Nous (Imprimerie nationale NDLR) n’avons reçu que la commande de 9 millions d’enveloppes pour les municipales qui ont été livrés en seulement trois semaines. Pourquoi ne nous avoir pas aussi donné celle des municipales alors que l’Etat vient de débourser 8 milliards de FCFA pour que l’imprimerie nationale acquière de nouvelles machines », s’interroge un responsable de cette structure.

Production du matériel électoral à l’étranger

Le Cameroun s’est payé les services d’un prestataire belge par l’entremise d’un responsable d’Elecam, pour l’acquisition d’une partie du matériel concernant l’élection couplée législatives et municipales, prévue le 09 février 2020. « Le matériel électoral fabriqué en Belgique pour le scrutin du 09 février prochain a déjà été livré depuis quelques jours. La vérification de ce matériel est prévue le 22 janvier tandisque la livraison interviendra, au plus tard le 24 janvier 2020.», explique notre source.

Le montant de cette importante prestation reste inconnue du grand public.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter