Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 27Article 523330

General News of Saturday, 27 June 2020

Source: agencecamerounpresse.com

Production de la viande : le Cameroun enregistre une baisse de 41%


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Selon les données rendues disponibles par le ministère de l’Elevage, des pêches et des industries animales (Minepia), au premier trimestre 2020, le Cameroun enregistre une baisse d’un taux de 41% dans la production des viandes. Un glissement annuel qui s’explique par la baisse de la production avicole du fait de l’impact de la pandémie du coronavirus sur la filière notamment à l’importation.

De sources officielles renseignent, 'cette baisse est fortement accentuée par la baisse de la production avicole qui connaît une diminution de plus de trois quarts de son niveau il y a un an. Comparée à la même période en 2019, la production de viande de volaille au premier trimestre 2020 enregistre une chute de 76%'.

La même source explique que, cette tendance à la baisse de la prédominance de la viande de volaille autrefois en tête des consommations, pourrait s’expliquer par la suspension de la délivrance des avis techniques d’importation des œufs à couver due à la pandémie du coronavirus au premier trimestre de l’exercice en cours.

296 552 tonnes, c’est la production totale de viandes au Cameroun en 2019, contre 340 808 tonnes en 2018, soit une baisse de l’ordre de 13% enregistré. Une diminution étroitement liée à la chute de la production de la viande de volaille enregistrée par le pays depuis les troisième et quatrième trimestres de l’année 2019.

L’on apprend que sur cette période, les opérateurs économiques de la filière, surtout ceux engagés dans la production des poussins ont éprouvé des difficultés dans le processus d’approvisionnement à partir de l’extérieur. Il s’agit des intrants stratégiques tels que les œufs à couver et les poussins d’un jour majoritairement issus des importations. A l’origine le rationnement de la sortie décidée par la Banque centrale à savoir la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC).

Le gouvernement camerounais devra booster davantage la capacité du pays dans la production de viandes malgré la conjoncture difficile imposée par la Covid-19. Il est question pendant cette période de continuer à répondre à la demande sans cesse croissante des consommateurs.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter