Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 05 22Article 514915

Politique of Friday, 22 May 2020

Source: cameroun24.net

Prochain remaniement: odeur de trahison au sein du MRC de Maurice Kamto

Dans une tribune parvenu à la rédaction, ke trésorier du MRC, Alain FOGUE TEDOM affirme que des militants de son parti ont été approchés par le pouvoir pour entrer dans un gouvernement d'Union nationale.


POURQUOI TRAHIR LA LUTTE DE LIBE?RATION DU PEUPLE CAMEROUNAIS QU'INCARNE AUJOURD'HUI LE PRE?SIDENT E?LU MAURICE KAMTO ?

S’attaquer a? l’une des plus vieilles et fe?roces dictatures au monde, qui en plus a souscrit une assurance-vie politique aupre?s de certaines puissances, n’est pas une ta?che aise?e.

Beaucoup ont pris place a? bord du train de la Renaissance sans ve?ritable conviction politique.Comme avec l’UPC sous le re?gime d’Ahidjo et le SDF sous celui de BIYA, le re?gime a, de?s la cre?ation du MRC, place? dans nos rangs d’Honorables correspondants dont la mission est de casser le projet politique de la Renaissance de l’inte?rieur. Certains, de?masque?s, sont partis et animent depuis la dernie?re pre?sidentielle d’octobre 2018 une fe?roce campagne de haine contre le Pre?sident National du MRC, Maurice KAMTO.

Avec l’arrestation ille?gale et arbitraire du Pre?sident Elu le 28 janvier 2019, ces Honorables correspondants et quelques militants opportunistes ont pense? que le moment e?tait enfin venu de livrer l’espoir du peuple camerounais au re?gime contre argent, voyages, promotions et amitie?s dans les cercles du pouvoir.

Le 14 fe?vrier 2020, dans mes « e?garements », j’avais publie? un post dans lequel je m’adressais a? mes AP qui, a? ce moment-la?, ne?gociaient avec le re?gime le prix de leur trahison, comme avant eux d’autres l’avaient fait pour casser l’UPC originel, et plus pre?s de nous le SDF dans les anne?es 1990. Ce post avait fait grand bruit dans nos rangs. Je suis cependant convaincu que ceux qui, since?rement, n’avaient pas appre?hende? le sens de ma sortie ont, au regard des diffe?rents de?veloppements, des postures, voire des silences des uns et des autres, compris ma de?marche.

La magistrale conduite de la lutte nationale par le Pre?sident Elu, Pr Maurice KAMTO, ne cesse de se?duire les Camerounais. D’ailleurs, ils sont de?sormais nombreux a? re?aliser que, pour lui, l’objectif de ce combat politique mene? avec conviction n’est pas simplement d’occuper une fonction, mais de Libe?rer notre pays, comme l’avaient re?ve? nos prestigieux compatriotes de la pe?riode de l’inde?pendance. Les acteurs nationaux et internationaux de la succession de gre? a? gre?, qui, dans leur arrogance habituelle, avaient sous-estime? le Pr Maurice KAMTO, qu’ils ont en vain tente? de re?duire a? un petit leader tribal ou re?gional, voient leurs plans perturbe?s. Panique?s, ils sont de?sormais tre?s nerveux. Tellement nerveux qu’ils re?clament des comptes a? leurs Honorables correspondants place?s dans nos rangs mais qui ont e?te? incapables, malgre? les moyens mis a? leur disposition par le pouvoir, d’affaiblir l’autorite? du Pre?sident Maurice KAMTO et de prendre le contro?le du parti pour en faire une organisation politique vassale du RDPC.

A leur tour, place?s sous une grosse pression, ces AP sont de?sormais dos au mur. Faute d’avoir pu re?aliser une prise de contro?le du parti pendant que le Pre?sident Elu e?tait emprisonne? sans motif, et n’ayant pu donner aucune information strate?gique sur le MRC, ils ont perdu tout cre?dit vis-a?-vis du re?gime. Gagne?s par le de?sespoir, ces AP dont les rangs se sont enrichis de nouveaux allie?s, pre?parent une ope?ration se?ditieuse pour les tout prochains jours. Amicalement je leur conseille de se ressaisir, au lieu de s’engager dans une aventure sans lendemain. Sauf a? croire que l’entre?e dans le gouvernement d’union nationale, qui leur a e?te? promise, est plus importante que l’aspiration au changement d’une grande majorite? du peuple camerounais et le destin du Cameroun en tant que Nation libre et souveraine. ]

Alain FOGUE TEDOM, Tre?sorier National du MRC

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter