Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 06Article 606370

Actualités of Tuesday, 6 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Procès du saccage de l'Ambassade du Cameroun en France: le point de vue de la BAS

Les bureaux de l'Ambassade ont été saccagés Les bureaux de l'Ambassade ont été saccagés

•Le verdict du procès du saccage de l'Ambassade de France est connu depuis hier lundi.

•Aucun des accusés n'ira en prison.

•La Brigade Anti Sardinard (BAS) donne son point d vue dans un communiqué.


Selon la BAS, l'Ambassade du Cameroun en France et donc l'Etat camerounais a perdu le procès contre ses accusés d'avoir attaqué leur représentation diplomatique dans le cadre d'une manifestation en 2019. Elle donne son point de vue dans un communiqué.

'Une petite victoire pour la résistante Camerounaise de France étant donné que l’État du Cameroun a été débouté sur l’ensemble des demande de leurs avocats. Au total, les 3 accusés ont été condamnés avec sursis. Il s’agit de :
Robert Wanto : 3 mois avec sursis sans inscription de la condamnation sur le casier judiciaire.
Abdoulaye Thiam dit «Calibro Calibri Fondateur et Président de la Brigade Anti-Sandinards»: 3 mois avec sursis sans inscription de la condamnation sur le casier judiciaire.
Nelson Azonsop Tchetchago : 4 mois avec sursis sans inscription de la condamnation sur le casier judiciaire. Et Une amende de 127 euros chacun et les dommages et intérêt en solidarité 4500 euros.', écrit la BAS dans son communiqué.

Dans son communiqué, la BAS rappelle que dans cette affaire, les avocats du Cameroun ont perçu chacun environ 10.000.000 F CFA par personne soit un total de 30.000.000 FR CFA (45.000€).

Le 26 janvier 2019 quelques dizaines de militants s'étaient introduits dans l'ambassade du Cameroun à Paris, le portrait de Paul Biya, chef de l'État Camerounais, est détruit. Une action menée en réaction à ce qu'ils qualifient de « hold-up électoral » du dernier scrutin.

Rejoignez notre newsletter!