Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 05 19Article 597586

xxxxxxxxxxx of Wednesday, 19 May 2021

Source: camerounweb.com

Procès de Paul Chouta : l’avocat de Calixte Beyala crée un scandale à l’audience

La justice l'a condamné à 23 mois d'emprisonnement ferme dans son procès pour diffamation contre l'écrivaine Calixte Beyala, et à payer des amendes de 160 milles francs et 2 millions de dommages-intérêts.

Une nouvelle infraction s’est ajoutée au dossier à la dernière minute.

L’avocat de Calixte Beyala a menti à plusieurs reprises

Après 24 mois de détention, Paul Chouta a été condamné à 23 mois d'emprisonnement ferme dans son procès pour diffamation contre l'écrivaine Calixte Beyala, et à payer des amendes de 160 milles francs et 2 millions de dommages-intérêts.

La plainte pour diffamation de l'écrivaine Calixte Beyala faisait l'objet des débats depuis bientôt 2 ans au palais de justice de Yaoundé centre administratif. L’affaire avait été portée en délibéré hier 18 mai 2021. Elle a donné lieu à d’autres scandales propres à la justice camerounaise. Au lieu de délibérer comme annoncé, l'affaire a pris une nouvelle tournure avec la requalification des faits : on parle cette fois-ci de procès de propagation de fausses nouvelles par voie cybernétique. Celui en diffamation ayant été botté en touche. Et pour cette accusation, l’avocat de la plaignante réclame 20 millions du préjudice causé à sa cliente.

L’avocat de Calixte Beyala va ensuite mentir, indiquant qu’il a déjà assisté quatre fois au procès. Un mensonge qui sera aussitôt mis à nu par l’un des avocats de Paul Chouta, Me Crépin Djodo. Finalement l'avocat de Calixte Beyala reconnaît qu'il n'a assisté qu' à une seule audience.

Interdire le métier de journaliste à Paul Chouta

L’avocat de Calixte Beyala, ne va pas s’arrêter là, il demandera d'interdire le métier de journaliste à Paul Chouta. Me Crépin va dénoncer dans sa prise de parole, un autre grossier mensonge de son confrère, martelant que Paul Chouta a été écroué à la prison de Kondengui comme lanceur d'alerte.

Me Henri Kouokam et Me Dorcas pour apporter de l’eau au moulin de leur confrère, vont reconnaitre le mérite de Paul Chouta, affirmant qu'il avait été le premier à informer l'opinion publique nationale et internationale sur l'affaire Ibrahim Bello, sauvant ainsi la vie de ce jeune homme.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter