Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 12Article 534214

General News of Wednesday, 12 August 2020

Source: Actu Cameroun

Prison principale de Kondengui : le régisseur démis de ses fonctions tel un malpropre

Nommé en janvier 2020 à la tête de cette institution pénitentiaire, Isidore Angoula est relevé de ses fonctions par une décision du ministre d’Etat, ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Laurent Esso. Jusqu’ici, l’on ignore exactement les mobiles de cette décision du Minjustice.
De l’avis de certains observateurs avertis, le régisseur de la prison principale de Kondengui à Yaoundé est rapidement débarqué de ses fonctions pour plusieurs raisons non confirmées par des sources officielles au ministère de la Justice.

Supputations
De l’avis de ces observateurs, il s’agit de la fuite dans les réseaux sociaux, des conversations du leader sécessionniste, Juluis Sisuku Ayuk Tabé. Ce condamné à vie par le tribunal militaire depuis l’année dernière, est détenu à la prison principale de Kondengui dans le cadre de la crise anglophone. Le gouvernement de la République a engagé des négociations avec ce dernier dans le but de trouver une solution à cette crise. L’on évoque également les difficultés rencontrées par certains prévenus placés sous mandat de dépôt provisoire afin de comparaitre dans les tribunaux.

A lire aussi
Crise anglophone: des employés de la CDC mutilés dans une attaque armée
Le dernier cas en date est celui de Paul Chouta. Celui-ci n’a pas pu se présenter devant le juge à plusieurs reprises pour des raisons inavouées au sein de cette structure. Telles sont les motifs qui auraient suscité la colère de Laurent Esso dans une période assez sensible de l’histoire de la justice camerounaise. De toutes les façons, le Garde des Sceaux a décidé de remplacer l’ancien régisseur de la prison principale de Kondengui par Ipuni Max Albert Stéphane Mbody.



Spécificités
En rappel, la principale de Kondengui est située non loin de la prison centrale du quartier éponyme. Elle est réputée garder en sein, les détenus de la crise anglophone dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest et de la guerre contre la secte terroriste contre Boko Haram dans l’Extrême-Nord du pays. C’est donc une prison hautement sécurisée et très sensible au regard de la population carcérale qu’on y trouve.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter