Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 06Article 606412

Actualités of Tuesday, 6 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Présidentielle 2025 : Maurice Kamto annonce un virage historique

Maurice Kamto annonce un virage historique Maurice Kamto annonce un virage historique

• Maurice Kamto annonce la participation du MRC à la prochaine présidentielle

• Il appelle la diaspora à la mobilisation

• Certains Camerounais doute des méthodes de Maurice Kamto



Après avoir boycotté les élections municipales et législatives de 2020, le MRC compte bien participer à la présidentielle de 2025. Le président du parti lance déjà la mobilisation des militants. Dans une note adressée à la diaspora, Maurice Kamto demande à ses compatriotes de se tenir prêts.

« Nous devons tirer les leçons des expériences passés et des épreuves récentes, notamment avec la répression barbare liée aux marches pacifiques du 22 septembre 2020, pour préparer les échéances politiques à venir, dont nous ne connaissons pas les échéances. Nous ne devons pas nous laisser surprendre. C'est pourquoi j'e appelle au sens élevé de l'intérêt supérieur de l'avenir du Cameroun pour que les efforts de tous, militants ou non soient mobilisés pour ne pas manquer le virage historique qui se profile devant notre peuple », a écrit Maurice Kamto.


Candidat malheureux à la présidentielle de 2018 dont il n’a jamais accepté les résultats officiels, le président du MRC tente depuis plusieurs mois de mobiliser les acteurs politiques du Cameroun pour travailler sur le nouveau code électoral.


Pour le journaliste Michel Biem Tong, le Cameroun ne connaîtra point l’alternance avec les élections. Il estime que Maurice Kamto joue le jeu du régime Biya en voulant participer à la présidentielle de 2025 au lieu d’organiser une insurrection.


« Pensez-vous sincèrement qu’une réforme électorale peut venir du Parlement contrôlé à 100% par Biya et sa petite famille ? Bien évidemment non, sauf à imaginer un seul instant que la Biyalâtrie veuille se faire « hara kiri ». Pensez-vous que le gouvernement de Biya et son Parlement peuvent entériner toutes les propositions de réforme électorale qui sortiront de cette plate-forme de l’opposition ? Ma foi, non. Pensez-vous vous qu’un des opposants à l’image ci-dessous puisse contester les fraudes électorales à venir ? Non plus car en face, on leur rappellera que les élections se sont tenues sous l’empire d’un Code électoral dont ils ont largement participé à la confection », a-t-il déclaré

Rejoignez notre newsletter!