Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 04Article 539335

xxxxxxxxxxx of Friday, 4 September 2020

Source: cameroon-info.net

Prémisses d'une crise politique: Samuel Billong veut-il concilier le MRC et le RDPC?

Samuel Billong, le Président du Mouvement Réformateur a appelé Paul Biya, à prendre ses responsabilités en édictant un cadre de dialogue républicain visant à ramener de l’ordre dans le pays.

L’atmosphère sociopolitique au Cameroun est déjà assez pesante avec les crises dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, ainsi que la guerre contre la secte islamiste Boko Haram dans la région de l’Extrême-nord. Elle pourrait davantage s’alourdir à travers le pays avec la tenue prochaine des élections régionales, et si les populations répondent favorablement à l’appel à défier le régime de Yaoundé, lancé le 24 août 2020 par le président du Mouvement pour le Renaissance du Cameroun (MRC), Maurice Kamto.

Dans ce contexte, le Mouvement Réformateur (MR), a réitéré une position qu’elle défend depuis la relance de ses activités, en appelant le président de la République, Paul Biya, et son parti, le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), à prendre leurs responsabilités pour éviter que le pays ne bascule dans le chaos.

A l’occasion d’une causerie avec ses militants et sympathisants le samedi 29 août 2020 à Yaoundé, le président du MR, Samuel Billong, a formulé le vœu que la concertation républicaine et la mobilisation citoyenne et non violente soient privilégiées afin que le pays retrouve la paix et la concorde.

« Le Mouvement Réformateur appelle le Président Biya et le parti au pouvoir dans le cadre d’un dialogue républicain à ramener de l’ordre dans le pays, à apaiser, à réconcilier et à reconstruire la paix pour permettre au pays de reprendre sereinement la conquête du développement, de la modernisation. C’est eux qui sont aux manettes, c’est leur responsabilité et la première réponse du Mouvement Réformateur c’est de mettre le Chef de l’Etat et le parti au pouvoir face à leurs responsabilités », a déclaré le patron du MR.

Samuel Billong relève pour le déplorer que le pays est divisé entre ceux qui instrumentalisent les institutions à des fins égoïstes, et ceux qui veulent braver le cadre républicain et démocratique pour accéder au pouvoir à travers une insurrection armée. Des options auxquelles s’oppose le MR, qui condamne toutes « les manœuvres des forces qui tendent à créer un climat de division au sein des populations camerounaises », indique le président de ce parti, qui renchérit : « Notre vocation est de construire patiemment mais résolument une alternative à un système gouvernant inopérant pour l’intérêt général. Le pouvoir pour le pouvoir, le pouvoir à tous les prix, les ambitions individuelles ne sont pas à l’ordre du jour au Mouvement Réformateur ».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter