Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 09Article 572239

General News of Tuesday, 9 February 2021

Source: 237online.com

Pouvoir à vie : Niat et Cavaye bientôt reconduits

C’est par un Arrêté du Bureau de la Chambre basse du parlement signé le 5 février dernier par son président, Cavaye Yeguie Djibril, que l’information est rendue publique. Le vote du président et des membres du bureau comme enjeu.

« L’Assemblée nationale est convoquée en session ordinaire le jeudi 11 mars 2021 à 11 heures », lit-on à l’article premier de cet Arrêté. L’enjeu majeur qui va cristalliser toutes les attentions au cours de cette premier session ordinaire tant à l’Assemblée nationale qu’au Sénat, va porter sur l’élection des présidents des deux Chambres. L’article 16, alinéa 2 (a) de la Constitution du 18 janvier 2021 stipule qu’ « à l’ouverture de sa première session ordinaire, l?Assemblée nationale élit son président et son bureau ». La question est de savoir si Paul Biya va renouveler sa confiance à ses deux principaux collaborateurs au sommet de l’Etat dont des bruits font état de leur santé « préoccupante ».

Au début de cette 10ème Législature, l’année dernière, beaucoup avaient parié sur le fait que le très honorable Cavaye quittait le perchoir. Il en avait été ainsi au point où certaines langues ressassaient dans toute la capitale que le patron de la Chambre basse était atteint de Covid-19. Plaise à Dieu, il n’en était rien. Tout juste parce qu’il revenait précisément des soins de santé en Europe, la rumeur avait vite fait de radoter qu’il était atteint de ce vilain virus et qu’il lui fallait se mettre rapidement en quarantaine. La suite, on la connait, le natif de Mada n’avait aucun lien avec le virus Wuhan. La dernière en date, la semaine passée, une presse a jeté la sensation au sein de l’opinion en brocardant à nouveau sur l’état de santé difficile du parlementaire en chef reclus dans son village natal.


Info ou intox ? Le même Cavaye est annoncé aujourd’hui au Palais des congrès où il préside les travaux d’un Réseau parlementaire. Le cas Niat de toutes les supputations Aux termes de l’article 21, alinéa 2 de la Loi fondamentale, il est stipulé qu’à l’ouverture de sa première session ordinaire, le Sénat élit son président et son bureau. Si à l’Assemblée nationale la rentrée est en matinée, à la chambre haute, c’est dans l’après-midi. Toutes les attentions seront focalisées sur son président, le vénérable, Marcel Niat Njifendi. A l’exemple de son homologue de l’autre Chambre, des images trafiquées ont tourné en boucle sur la toile ce week-end où un homme qui n’arrive pas du tout à marcher est présenté comme étant le président du Sénat. Il ne s’agit pas bien entendu de lui, même si la légende trafiquée présente l’homme souffrant qui n’arrive pas à marcher, accroché sur deux épaules offertes comme étant la deuxième personnalité de l’Etat.

A qui profitent ces mises en scène même si au demeurant on sait l’homme d’un âge avancé ? Que gagnerait-on en déclarant que Cavaye est sur le point de se suicider avec de l’alcool ? Tout ceci participe à n’en point douter des enjeux de cette session qui s’ouvre dans un mois. Quoiqu’on dise, il est certain qu’il n’y aura aucun changement car dans le style de Paul Biya, c’est jusqu’à la gare avec ses deux amis à moins que des imprévus ne viennent gripper la mécanique.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter