Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 13Article 596848

xxxxxxxxxxx de

Source: camerounweb.com

Pourquoi Éric Niat hante Ketcha Courtes

•Il pourrait engager des procédures contre elle, une fois à la tête de la mairie de Bangante

•Il détient des preuves de détournement contre Célestine Ketcha Courtes

•Une querelle de leadership dans le département du Nde


Célestine Ketch Courtes et Eric Niat continuent à se livrer une guerre asymétrique. Selon plusieurs sources, l’ancienne maire de Bangangte ne serait pas en odeur de sainteté avec son camarade Eric Niat pour plusieurs raisons.

L’on cite le fait qu’Éric Niat détiendrait des preuves accablantes de détournement contre elle. Il s’agit des documents qui font état de lourds soupçons de détournement des fonds publics qui pèsent sur Celestine Ketcha Courtes dont les faits auraient été commis lors de son séjour à la tête de la commune de Bangangté. L’on cite par exemple, l'enveloppe affectée à la construction de l'hôtel de ville de Bangangté. Ou encore celle devant servir pour les travaux de construction et d'aménagement de la voirie urbaine de Bangangté, etc.


Tout sauf Niat

Conscient du fait qu’elle pourrait être mise en mal si son challenger historique venait à prendre la tête de la mairie, Célestine Ketcha Courtes fait feu de tout bois pour lui mettre les bâtons dans les roues. « Il n’y a qu’à voir comment ses proches ont mobilisé une communication acquise à sa cause avec pour mission non seulement de travestir les faits », analyse un conseil municipal à Bangangte.

« La détermination de la ministre Ketcha Courtés pour empêcher la candidature de Eric Niat au lendemain de sa nomination au gouvernement le 4 janvier 2019, est un exemple. Lors des investitures du Rdpc aux dernières municipales, le Secrétaire Général du Comité Central du parti, Jean Kuete, avait exigé une liste consensuelle suite au blocage des listes conduites respectivement par Eric Niat, et Dr. Jonas Kouamou. Finalement seul le nom de Niat ne sera pas retenu parmi les 40 candidats à l’investiture de sa liste. Ce précédent à elle favorable ayant abouti à la réélection de Dr. Kouamou, aurait conforté madame Courtès lors de l’investiture effectuée le 02 mai 2021 à la Maison du parti en vue de l’élection du successeur de son défunt malheureusement Eric Niat aura battu son rival par 21 voix favorables contre 19.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter