Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 03 21Article 581794

Actualités of Sunday, 21 March 2021

Source: www.camerounweb.com

Portrait d’Yves Paul Mandjem, le remplaçant de Messanga Nyamding

L'ecole des diplomates L'ecole des diplomates

Brillant universitaire, il est Major du concours d’agrégation dans la section science politique en 2013 à Brazzaville au Congo.
Pascal Messanga Nyamding vient d’être remplacé par son jeune collègue à la tête du département pour le Développement de l’Intégration et de la Coopération à l’Institut des Relations internationales (IRIC). Il s’appelle Yves Paul Mandjem. A 44 ans, il est présenté comme l’un des plus brillants de l’université camerounaise et africaine. Major du concours d’agrégation dans la section science politique en 2013 a Brazzaville au Congo et Major continental de ce concours, le Professeur Yves Paul Mandjem encadre de nombreuses Thèses et Masters au Cameroun, en Afrique de l’Ouest et en Europe.
Spécialiste accompli des politiques comparées, après son maître Luc Sindjoun, le nouveau chef de département de l’intégration pour la coopération et le développement a donc le profil de l’emploi. Il est auteur de plusieurs publications dont les deux tomes de sa thèse et trois ouvrages sous presse. Ce surdoué de la science dirige actuellement la revue camerounaise de science politique et est l’un des encadreurs de la revue africaine dans la même discipline.

En politique il est très actif dans le Mbam et Inoubou où il est le président de la commission communale à Makenene. Lors des consultations municipales du 9 février 2020, sa commune a obtenu le 1er rang sur les 9 autres avec un score historique de 83,64% dans cette localité, régulièrement courtisée par l’opposition. Ceci lui a valu les félicitations nourries des élites locales (dont le très influent Fabo Ousseni) et le comité central du Rdpc.

Le magazine Le Temps des Réalisations de la présidence le sollicite régulièrement pour animer la rubrique Diplomatie.
A l’université, le département est une chaire au sens latin, c’est à dire le lieu sacré où se crée la science (les découvertes et les expérimentations des théories, des paradigmes, de l’appropriation des objets scientifiques pertinents dans le champ de la recherche, l’espace d’inculturation voire d’incantation de la science heuristique.

Rejoignez notre newsletter!