Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 02Article 553399

xxxxxxxxxxx of Monday, 2 November 2020

Source: actucameroun.com

Polémique après la manifestation des artistes-musiciens pour le retour de la paix

Sur une vidéo publiée sur la toile, l’on voit Maahlox le vibeur, donner des consignes à un groupe de femmes qui s’est se joint brusquement à la manifestation de dimanche.

Comme prévu, les artistes-musiciens sont descendus dans la rue ce dimanche 1er novembre 2020 pour exiger le retour de la paix dans les régions anglophones. Mais pleurer également les victimes des massacres de Ngarbuh et de Kumba. La manifestation pacifique et apolitique s’est tenue à l’esplanade du Lycée Bilingue de Yaoundé (Essos) à partir de 14h00.

Les artistes camerounais étaient réunis autour du Mouvement des artistes camerounais pour la paix (MAC).
Pendant la manifestation, des questions se sont soulevées au sujet de l’objectif de leur rencontre. Sur une vidéo publiée sur la toile, l’on voit un groupe de femmes se joindre brusquement à la manifestation de dimanche dernier. Elles demandaient, tout comme les autres manifestants, la fin de la crise anglophone en tenant entre leurs mains des photos des enfants tués lors de l’attaque scolaire à Kumba.

La polémique

C’est en ce moment, que Maahlox le vibeur, un artiste de rap camerounais, surgit : « … le message de cette manifestation est précis ; dénoncer la mort des enfants et affirmer que le milieu scolaire n’est pas un terrain de bataille », a-t-il déclaré.

Autre polémique, les artistes n’ont pas bougé d’un iota du lieu de rassemblement, ce qui n’a guère eu d’impact sur la population de Yaoundé.

Après le drame de Kumba, plusieurs artistes-musiciens se sont réunis à Douala le 27 octobre 2020 pour discuter de la démarche pour apporter leur contribution à l’effort de paix. Au terme de cette réunion, l’idée d’un collectif dont le but serait d’organiser des campagnes de sensibilisation est née.

«Nous sommes donc organisés aujourd’hui en tant que collectif, libres de toutes affiliation partisane ou politique, ni anglophone, ni francophone, mais tout simplement citoyens du Cameroun. Nous comptons sur votre collaboration et votre soutien sur ce chemin qui sera parsemé de plusieurs étapes. Ainsi, au-delà d’une campagne de sensibilisation pour la paix, nous comptons organiser entre autres, une levée de fonds pour soutenir les familles meurtries et les différentes victimes de guerre dans le pays. D’autre part, étant avant tout des artistes, nous utiliseront notre art et nos voix pour partager notre message avec fermeté et conviction». Peut-on dans la déclaration qui a été rendue publique après la réunion.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter