Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 26Article 593236

General News of Monday, 26 April 2021

Source: www.camerounweb.com

Plusieurs marques d’eau vendues au Cameroun sont non-conformes à la règlementation

C’est ce que laisse croire l’Observatoire national des associations de défense des intérêts des consommateurs (Onadics), qui appelle ainsi les entreprises concernées à implémenter des actions correctives observées. Elle sollicite par ailleurs du ministère des Mines, l'intensification des inspections de contrôle et de surveillance de la qualité des eaux et à publier la liste des enfants conformes, classées par type.



Trois marques d'eau embouteillée sur les onze commercialisées au Cameroun reconnues "eau minérale naturelle"

D'après l’étude sur la typologie des principales eaux embouteillées et commercialisées au Cameroun, présentée par l’Observatoire national des associations de défense des intérêts des consommateurs (Onadics), les huit autres marques sont considérées comme "eau de table ou eau de consommation courante (eau en bouteille, potable ayant subi de traitements)".

Du grain à moudre pour l'Agence des normes et de la qualité (Anor) , en matière de rigueur dans l'attribution des certificats de conformité (respect typologie des eaux suivant les Normes NC05: 2018 et NC207:2018.

Et pour cause, l'étude menée par le cabinet d'expertise "SNO Consulting SARL", sollicité par l'Observatoire national des associations de défense des intérêts des consommateurs (Onadics) entre décembre 2020 et janvier 2021, révèle que sur onze échantillons d'eau embouteillée et commercialisée au Cameroun, analysés par le Centre Pasteur du Cameroun, seuls 03 peuvent être classés comme "eau minérale naturelle (eau d'origine souterraine et protégée de toute pollution) et répondant aux critères définis par le NC05:2018. Les huit autres sont considérées comme " eau de table".

L'étude ne révèle pas les l'identité des entreprises concernées mais elle affirme que plusieurs produits ne sont pas certifiés conformes à la Norme NC. D'aucuns ne portent pas sur leur étiquette le numéro d'autorisation d'exploitation.

Enfin, certains produits analysés dont les étiquettes mentionnent les concentrations faibles, voir nulles en sodium et nitrates révèlent des concentrations 10 à 50 fois plus élevées.

Soulignons que l'étude avait pour objectif de de démontrer que les eaux embouteillées vendues bisous la dénomination d’eau minérale naturelle", sont conformes à la réglementation et aux normes, et respectent la typologie des eaux.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter