Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 30Article 523741

General News of Tuesday, 30 June 2020

Source: cameroonintelligencereport.com

Plusieurs Camerounais du Noso arrêtés et condamnés à parler français (VOA)


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Un journaliste camerounais indépendant pour la Voix de l'Amérique dit avoir été harcelé par des policiers qui ont saisi son équipement samedi à Yaoundé, la capitale. Moki Edwin Kindzeka a déclaré qu'il avait également reçu l'ordre de ne parler qu'en français.

Dans une publication sur les réseaux sociaux, Kindzeka a déclaré: «Ces gars ne devraient pas molester les gens simplement parce qu'ils parlent la langue anglaise.»

L'Association camerounaise des journalistes anglophones sur Twitter a condamné "cet acte dans les termes les plus forts". Le groupe a demandé des excuses.

Kindzeka est également journaliste à la chaîne d'État CRTV.

Timescape Magazine rapporte que l'attaque contre Kindzeka a eu lieu samedi lors de raids militaires contre des Camerounais anglophones dans la capitale, dont beaucoup ont été arrêtés et obligés de parler français.

Le Cameroun connaît un conflit séparatiste en cours qui, selon l'ONU, a coûté plus de 3 200 vies et déplacé plus d'un demi-million de personnes.

Le conflit a commencé en 2016 lorsque des protestations d'enseignants et d'avocats anglophones contre la domination des Camerounais francophones ont amené certains à prendre les armes.

L'armée camerounaise a déclaré la guerre aux rebelles, qui se battent depuis 2017 pour créer un État indépendant anglophone.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter