Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 09 14Article 618430

Actualités of Tuesday, 14 September 2021

Source: Le jour n°3500

Plus de 7900 réfugiés sont de retour au Cameroun

Des refugiés camerounais Des refugiés camerounais

C’est l’un des acquis de la Stratégie régionale de stabilisation, de relèvement et de résilience des zones du bassin du lac Tchad affectées par la crise Boko Haram.

A l’échéance de mars 2021, plus de 7 900 réfugiés nigérians du camp de Minawao dans la région de l'Extrême-Nord au Cameroun ont été rapatriés. Ces retours ont eu lieu entre janvier et mars 2021, avec trois voyages effectués par des réfugiés nigérians rapatriés au Cameroun, le cadre de l’accord a été atteint entre les deux gouverneurs lors du deuxième Forum des Gouverneurs du bassin du lac Tchad, qui s’est tenu entre le 16 et le 18 juillet 2019 à Niamey au Niger.

Dans le détail, les personnes qui sont rentrées sont réparties ainsi qu’il suit : 1.485 hommes, 711 femmes et 4.299 enfants à Banki ; 250 hommes, 165 femmes et 950 enfants à Bama ; et 11 hommes et 32 femmes à Guza, dans l’État de Borno. Il s'agit de personnes qui avaient fui leur pays du fait de la crise sécuritaire liée à la secte Boko Haram. Ils séjournaient pour la plupart d’entre eux depuis huit ans dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun. Leur retour a pu se faire dans le cadre de la Stratégie régionale de stabilisation, de relèvement et de résilience des zones du bassin du lac Tchad affectées par la crise Boko Haram, dont le forum des gouverneurs est la pièce maîtresse. En effet, à la suite de l’engagement pris à Niamey lors du deuxième Forum des Gouverneurs, le Gouverneur de l’État de Borno (Nigeria), S.E. Prof. Babagana Umara Zulum, et son équipe ont rendu visite au Gouverneur de la région de l’Extrême-Nord (Cameroun), S.E. Midjiyawa Bakari du 17 au 19 septembre 2019. Cette rencontre a été l’occasion pour les deux parties de peaufiner le rapatriement volontaire des réfugiés du camp de Minawao. Il a été principalement question de l’accélérer.

Le camp de réfugiés de Minawao a été ouvert en juillet 2013. L’objectif était de répondre à l’afflux massif des réfugiés nigérians vers le Cameroun du fait des exactions de Boko Haram. Huit ans plus tard, et alors même que certains rapatriements ont déjà eu lieu, les réfugiés continuent d’arriver.

Selon des sources humanitaires, le camp reçoit en moyenne plus de 692 nouveaux arrivants par mois et plus de 287 naissances par mois. «Le nombre total de nouveaux arrivants (401) en 2021 ajouté à la croissance naturelle de l’année a porté la population totale du camp au 31 janvier 2021 à plus de 69,622 réfugiés nigérians. Cette population comprend 61% de mineurs (moins de 18 ans) et 54% de femmes/filles. L’enregistrement des réfugiés nigérians candidats au rapatriement volontaire vers leur pays d’origine a débuté le 20 janvier 2021. L’activité se déroule sans heurts et dans le strict respect des mesures barrières contre la Covid-19 », indique le Haut-commissariat pour les réfugiés (Hcr).

Rejoignez notre newsletter!