Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 02Article 545863

General News of Friday, 2 October 2020

Source: cameroun24.net

Plan macabre du régime Biya: Andre Siaka pour assassiner Maurice Kamto

M. Andre SIAKA, qui s'apprête à briguer le poste de président de la région de l'Ouest, est l'un des vassaux du régime BIYA. On ne lui connaît aucune prise de parole publique ou de combat politique. Œuvrant depuis les années où il était DG des Brasseries du Cameroun pour le maintien de ce régime aux dépens des populations, il est essentiellement mu par des intérêts personnels et égoïstes.

Alors que ce régime viole grossièrement les droits et libertés humaines, M. SIAKA et d'autres (dont on s'occupera bientôt) brillent par leur silence, occupés qu'ils sont à chercher l'argent coûte que coûte. Le mot dignité leur inconnu. Ils sont prêts à subir toutes les humiliations pour le gain. Il tirait parti de son amitié avec l'ancien ministre de l'économie et des finances, Édouard Anal Mfoumou, pour faire bénéficier aux Brasseries de privilèges fiscaux au détriment de la collectivité. Il se dit d'ailleurs que ce ministre obtint en contrepartie des services une rente aux Brasseries.
Opportuniste et profiteur du combat des autres, à l'instar de celui pour les libertés. Après sa carrière aux Brasseries, il a créé avec sa bande d'amis une entreprise ROUT'AF pour exploiter les marchés publics. Une bande d'amis qui n'a pour seul objectif que de dépecer l'État du Cameroun, tel un gibier.

A cette fin, l'Ouest est désormais dans son collimateur, alors qu'il ne réside pas dans cette région. Une nième preuve de l'ethnocentrisme de ce régime. Si le colon a eu besoin de Mayi Matip pour trahir Il Nyobe, le régime vient de lui trouver un équivalent pour assassiner Kamto.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter