Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 03 26Article 501178

Opinions of Thursday, 26 March 2020

Journaliste: Michel Biem Tong

Plan d'assassinat: mission confiée à un Commando contre les Généraux ambazoniens


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Après avoir infiltré le mouvement indépendantiste anglophone pour y semer la confusion (sans grand succès, évidemment !), le régime de Paul Biya veut profiter de cette atmosphère manifestement délétère pour donner un grand coup à la révolution anglophone. Ainsi, avons-nous appris d’un de ses membres qui a refusé de jouer à ce jeu (aujourd’hui basé à Dubaï), le pouvoir de Yaoundé vient de créer un groupuscule armé prétendument séparatiste composé de 27 soldats snipers en civil d’origine anglophone (moins celui de Dubaï, ce qui en réalité fait 26).

La mission assignée à ce commando invisible : fondre dans la population, cibler et tuer les généraux des groupes armés indépendantistes anglophones et semer la terreur au sein de la population afin que les deux camps qui se disputent la légitimité au sein du mouvement s’accusent mutuellement et ainsi en rajouter à la division. Les 26 soldats anglophones de cet escadron de la mort sont déjà déployés dans le Southern Cameroons (nord-ouest et sud-ouest anglophone du Cameroun) pour le job. Il est question pour eux de s’immerger au sein de la population en se passant pour des séparatistes armés, puis de cibler les généraux à distance avant de les tuer.

Il est difficile de ne pas voir derrière cet escadron de la mort la main de la Division de la Sécurité Militaire (SEMIL) du criminel Emile Bamkoui car ce service de renseignement militaire joue un rôle très important dans ce type de stratégie de division. D’ailleurs, le 14 septembre 2019, son partenaire du crime Nkonda Titus alias Ma Kontri Pipo Dem, ne se vantait-il pas sur son site de promotion du génocide en zone angophone kontripipo.com en indiquant qu’une escouade de la SEMIL a traqué et tué « Boss Agaba », un général de l’Ambazonian Defence Forces (par ailleurs partenaire du régime Biya dans la contre-révolution) à Alabukam, non loin de Bamenda ? Et si les 26 membres du commando invisible étaient en réalité une autre escouade de la SEMIL !

Il est illusoire pour le régime assassin de Yaoundé de penser que tuer un général séparatiste tuera dans le même temps la révolution car chaque combattant indépendantiste anglophone est un potentiel général. La preuve, depuis la mort des généraux Wazuzu, Obi, Ivo, Belthus, Koraman, Bie Bie, Amigo, etc., qu’est-ce qui fondamentalement a bougé en faveur du pouvoir de Yaoundé ? Rien pour de vrai. Que les sécurocrates du régime Biya sachent que c’est le peuple opprimé, massacré et martyrisé du Southern Cameroons qui porte cette révolution et non un leader ou un général séparatiste. Tuez un général ou alors emprisonnez un leader séparatiste (comme Ayuk Tabe) et la lutte anglophone demeurera intacte

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter