Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 19Article 521761

General News of Friday, 19 June 2020

Source: cameroonintelligencereport.com

Plan contre Kamto, financement de la guerre au NOSO: les secrets sur Amougou Belinga tombent


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Le journaliste Ernest Obama a poussé loin sa confrontation avec Amougou Belinga, lui qui avait appelé à une extermination complète de toute créature vivante en zone anglophone. Il a estimé que les Camerounais du Sud avaient fui la guerre civile au Nigéria et avaient obtenu l'asile politique sur le territoire du Cameroun par le régime du Premier ministre André Marie Mbida.

Il a salué la décision humiliante d'un tribunal du Cameroun contre le célèbre journaliste chevronné Peter Esoka et s'est moqué des Bamilékés. Aujourd'hui, depuis sa cellule de détention au Secrétariat d'État à la défense, populairement connu sous le nom de SED, Ernest Obama prétend que les forces de sécurité camerounaises l'arrêtent parce qu'il ne soutient pas le maintien au pouvoir de Biya.

Dieudonné Ernest Obama Nana, l'ancien PDG de la chaîne de télévision privée VISION 4 a été le «shu shu» du magnat milliardaire des affaires, Jean Pierre Amougou Belinga, étroitement lié au président Biya, Paul Atanga Nji, ministre de la Administration territoriale, Laurent Esso, ministre de la justice et gardien du sceau et le controversé ministre Issa Tchiroma Bakary. Son arrestation télévisée à Yaoundé a rendu public le différend au sein de la famille Biya, qui dirige le Cameroun depuis plus de 40 ans.

Jean Pierre Amougou Belinga possède un empire commercial au Cameroun, au Gabon, en République centrafricaine, en Guinée équatoriale et au Tchad, allant des télécommunications au cacao et au café, au commerce du pétrole et du gaz que personne à Yaoundé et Douala Les hauts fonctionnaires des services secrets camerounais ne peuvent expliquer comment tout a commencé! Les sources sous anonymat disent seulement que lui et le ministre Atanga Nji ont à répondre des détournements de fonds dans l'affaire CAMPOST.

A en croire toujours les sources, Jean Pierre Amougou Belinga jouerait un rôle important dans le financement de la guerre du président Biya contre le peuple anglophone et en s'assurant que la mafia de Bamileke LAAKAM n'obtienne pas la présidence camerounaise. En conséquence, lui et son bras droit, le journaliste Ernest Obama, précédemment considéré comme faisant partie du projet Biya Beti Ewondo, ont maintenant rompu les rangs.

Il fait suite à des informations selon lesquelles Ernest Obama, considéré comme le meilleur journaliste et ancien patron de Vision 4, est poursuivi par Jean Pierre Amougou Belinga, le magnat des affaires et propriétaire de la chaîne de télévision, pour abus de confiance, haute trahison et détournement de fonds de l'entreprise.

Par un étrange hasard, Vision 4 a diffusé des images spectaculaires de l'arrestation de M. Obama et un rapport détaillant les raisons de l'action judiciaire. Ernest Obama reçoit maintenant sa propre part de la drogue qu'il a donnée aux milliers d'innocents Camerounais du Sud tués par des soldats de l'armée camerounaise et bien sûr, il accueillera bientôt la visite du président du Conseil national de la communication, M. Peter Esoka.

Son arrestation a commencé d'une manière inacceptable et les forces de sécurité du Cameroun , y compris ses anciens collègues qui ont filmé l'ensemble du scénario, ont également agi de manière inhumaine.

Est-ce que quelqu'un s'attendait à ce que les forces de sécurité du Cameroun se jettent sur monsieur Ernest Obama qui est leur plus grand partisan et leur porte-parole de propagande depuis le début de la guerre du Cameroun méridional?

L'action de M. Jean Pierre Amougou Belinga contre M. Ernest Obama aurait peut-être été ordonnée par Etoudi, qui a soutenu l'empire commercial d'Amougou Belinga, tandis que d'autres ont déclaré que c'était le résultat d'un différend avec M. Amougou Belinga, sur qui décide qui pour succéder au président Biya.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter