Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 23Article 529639

General News of Thursday, 23 July 2020

Source: Actu Cameroun

Pivatisation de Camair-Co: Célestin Djamen crache ses vérités


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Le Secrétaire national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun en charge des droits de l’homme et de la gouvernance, Célestin Djamen affirme que parce que Camair-co ne possède pas d’avions, cette compagnie aérienne n’est pas vendable.

De passage chez notre confrère Abk radio, Célestin Djamen a parlé de la situation actuelle de Camair-co. Rappelons que le 14 juillet 2020, l’Etat a rendu public sa décision de privatiser la compagnie aérienne nationale. La correspondance venue de la Présidence de la République et adressée à Joseph Dion Ngute indique que «le Chef de l’Etat demande au Premier ministre, Chef du Gouvernement, d’élaborer en urgence, en collaboration avec le ministre des Transports, le ministre des Finances, le ministre du Travail et de la Sécurité sociale, la Camair-Co et la CCAA (Autorité aéronautique), un plan de restructuration, de relance et de développement de la compagnie, dans l’optique d’ouvrir son capital social à hauteur 51% à un partenaire stratégique privé, conformément à l’article 5 du décret du 11 septembre 2006, portant création de la Camair-Co ».

Célestin Djamen

Pour le Secrétaire national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) en charge des droits de l’homme et de la gouvernance, Camair-co n’est plus qu’une coquille vide, qui ne peut être vendue. Les raisons entre autres étant qu’il s’agit d’une compagnie aérienne qui ne dispose pas d’avions.

« Camair-Co a passé son temps à être pomponné par l’État. Quand 65% d’employés sont mis en congés technique, et c’est renouvelable, où allons-nous ? Une compagnie sans avion ça n’existe nulle part dans le Monde en dehors du Cameroun. Vu comme ça, Camair-Co n’est pas vendable du tout », a-t-il déclaré hier mercredi 22 juillet 2020, sur les antennes d’Abk radio.

Secousses

Rappelons, que Camair-co dont le capital a été ouvert n’est pas sorti de sa zone de turbulence. Hier encore, ses employés réclamant cinq mois d’arriérés de salaire ont manifesté devant le siège de la compagnie à Douala. En plus de demander le paiement de ces arriérés, ils se sont interrogés sur leur avenir au sein de l’entreprise.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter