Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 09Article 587749

General News of Friday, 9 April 2021

Source: www.camerounweb.com

Piste de réflexion sur la crise de la dette intérieure du Cameroun.

L’économiste auteur de cette réflexion pense que pour amortir la dette intérieure, il faut entre autre, diminuer les dépenses de fonctionnement (ramener à 40% du PIB), et augmenter les investissements publics dans les secteurs agricoles, infrastructures structurantes (énergie, zone industrielle..), afin de booster et relancer l’économie, donc augmenter les recettes fiscales.

Je réponds aux préoccupations que vous avez exprimées hier, quant à ce qui concerne la dette intérieure du Cameroun.

- ce que l'on met dans l'expression "dette intérieure du Cameroun ", et que valent les chiffres de la Caisse Autonome d'Amortissement?

- est ce que cette dette plombe les finances publiques,

- est ce que cette dette intérieure constitue une menace pour le secteur bancaire, ainsi que la MICROFINANCE?

- Comment sortir du piège de la dette.

La dette intérieure désigne l’ensemble des créances de l’Etat du Cameroun, libellée en monnaie nationale ou FCFA, et due à des établissements bancaires, financiers, des sociétés publiques ou privées, des épargnants, des collectivités locales etc..... Lorsque l'Etat du Cameroun emprunte de l’argent dans les banques commerciales camerounaises comme Afriland First Bank, Ecobank, ou la CBC, c’est de la dette intérieure. Lorsque l’Etat émet des obligations à la bourse de Douala, ou bien des bons de trésor que la BEAC achète, c’est également de la dette intérieure. On parle de dette financière ou monétaire.

L'Etat du Cameroun doit également payer les fournisseurs de biens et services, ou encore les prestataires de marchés publiques. Par exemple une entreprise qui construit une route, livre des ordinateurs, des imprimantes à crédit. Les créances commerciales de l’administration centrale, des collectivités locales, des entreprises publiques, des ETABLISSEMENTS publique comme les universités etc... sont de la dette intérieure publique.

Enfin l’Etat du Cameroun a dans son portefeuille des créances EXCEPTIONNELLE comme les remboursements d'impôts perçus en surplus (crédit de TVA...), les reports à nouveau des dettes dues pour les exercices fiscaux précédent.

Des dettes hors EXPLOITATION comme on dit, par exemple les arriérés de pension des travailleurs du chemin de fer, les dédommagements à payer aux POPULATIONS expropriées pour la construction du port en eau profonde de Kribi par exemple.

Voilà un bref résume de ce que l’on met dans la dette publique intérieure.

La Caisse Autonome d'amortissement, ainsi que le Conseil National de la dette, qui tiennent la comptabilité de la dette de l’Etat, estiment à 2000 milliards de fcfa au 31 Décembre 2019, la dette intérieure due par l’Etat du Cameroun. Je précise qu’il s’agit ici des dettes due à échéance de plus de 3 mois. Ce qui veut dire que ces chiffres ne prennent pas en compte la dette intérieure due à moins de 3 mois, et la dette intérieure contractée pendant l’exercice fiscal 2020. Le Ministère des finances ayant commandé un audit de la dette intérieure, nous pouvons douter de la fiabilité de ces chiffres qui doivent être revue à la hausse en intégrant toutes les composantes de la dette intérieure.

Si la dette intérieure n’est pas payée, est ce que cela va plomber les finances publiques du Cameroun? Ma réponse est OUI. En effet, si les entreprises camerounaises ne sont pas payes elles ne pourront pas payer leurs factures, ainsi que les salaires des employés. Du coup l’Etat ne peut pas collecter l’impôt sur le revenu des personnes physique, ou encore la TVA sur les prestations de services. Ceci va entrainer une diminution sensible des recettes budgétaires et une hausse du déficit. Pour l’exercice FISCAL 2021, le déficit BUDGETAIRE est passé de 500 milliards à 1500 milliards environ. Donc il a triplé. Pour combler ce manque à gagner, le Ministère des finances va emprunter pour payer les dettes en cours et équilibrer le budget. C’est la descente aux ENFERS de l’économie du Cameroun.

La dette publique intérieure constitue également une sérieuse menace pour le secteur bancaire ainsi que les MICROFINANCE du Cameroun. Ces entreprises collectent l’épargne des ménages et des entreprises, des compagnies D'ASSURANCE. En contrepartie elles octroient des prêts aux entreprises adjudicataires de marchés publique, ou prestataires de services pour l’administration et les collectivités locales décentralisées. Les MICROFINANCE par exemple accordent des crédits aux salaries de ces PME qui vivent de la commande publique et se font payer sur les salaires. Si l’Etat ne paie pas ces entreprises, elles ne pourront pas rembourser les crédits empruntés aux banques. Ceci a pour conséquence d’assécher la liquidité dans les banques commerciales et les MICROFINANCE, qui du coup ne peuvent plus accorder de nouveau crédits.

Dans une économie libérale, le crédit bancaire est comme le sang dans le corps humain. Si le corps humain manque de sang, c’est l’anémie. En cas d’anémie, c’est l’agonie, voir la mort. Ceci veut dire que, si les banques commerciales et les MICROFINANCE cumulent les impayés, il y a risque de récession économique, voir une crise aigüe qui peut entrainer l’inflation et l’effondrement du système bancaire.

Que faire pour sortir du piège de la dette intérieure?
Il y a plusieurs solutions possibles. Je citerais quelques une, pas routes.

- l’état du Cameroun doit mettre en place la e-governance, créer une centrale d’achat pour les administrations, les collectivités locales et les ETABLISSEMENTS publiques. Combattre la corruption, si c’est encore possible dans le régime Biya car la corruption est le carburant du système.

- mettre en place un "cost killing " pour réduire les dépenses inutiles. Diminuer les dépenses de fonctionnement (ramener à 40% du PIB), et augmenter les investissements publics dans les secteurs agricoles, infrastructures structurantes (énergie, zone industrielle..), afin de booster et relancer l’économie, donc augmenter les recettes fiscales. Par exemple on peut supprimer les achats de vins, liqueurs et champagnes à la Présidence de la REPUBLIQUE, et boire de l’eau, ou du folere, voir du vin de palme. Ça fera 3 milliards d’économie, qui peuvent être affecter au paiement de la dette intérieure.

- Enfin titriser la dette publique intérieure due en obligations coupons zéro. Ca permet de rendre la dette intérieure liquide. Si la dette est "SECURITIZE" donc transformée en produits financiers, l’état recueillir " l'argent frais" comme on dit au quartier. Avec cet argent le trésor public peut payer les dettes dues aux banques commerciales, au PME prestataires de services publiques, ainsi que les entreprises camerounaises qui attendent les remboursements de crédit de TVA. La conséquence est de nettoyer le bilan des banques commerciales des créances provisionnées, de relancer le crédit à la consommation et l’investissement.

Les obligations coupon zéro sont des titres financiers vendus à " discount" c’est à dire en dessous de la valeur faciale. Si la coupure est de 1million de fcfa et le prix d’achat est à 800000fcfa avec une maturité de 4 and, cela veut dire que le taux d’emprunt est en moyenne de 5% par an. Si vous acheter pour 8millions d’obligations coupon zéro en 2021, en 2025 vous recevrez 10 millions de fcfa lors du paiement.

Voilà une piste parmi des milliers pour permettre à l’état du Cameroun d’éviter l illiquidite de l’économie locale, de payer la dette publique intérieure et soulager les ENTREPRENEURS locaux ainsi que les ménages.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter