Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 30Article 611056

Actualités of Friday, 30 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Peste porcine : 2000 porcs abattus dans la région de l’Ouest du Cameroun

2000 porcs abattus dans la région de l’Ouest du Cameroun 2000 porcs abattus dans la région de l’Ouest du Cameroun

• Le Cameroun craint la résurgence de la peste porcine

• Plus de 2000 porcs abattus

• Les autorités prennent de nouvelles mesures



Depuis quelques jours, certains indicateurs font craindre la résurgence de la peste porcine africaine dans les bassins de productions. Bien que l’épizootie n’ait pas encore été confirmée par des autorités camerounaises, la menace est certaine dès lors que l’une des preuves qui entretient cette crainte est, la saisie récente d’un camion transportant des porcs sans vie dans la Région du Littoral. L’on fait savoir que des prélèvements ont été effectués sur ces bêtes mortes et envoyés au Laboratoire National Vétérinaire (Lanavet).

Dans le Littoral comme à Bafoussam, l’on signale que les éleveurs de porc ne cessent de perdre leurs cheptels. « L’apparition de la peste porcine fait subir des pertes qui s’élèvent à 2000 porcs», selon Abdou Mahamat, Délégué Régional de l’Elevage, des Pêches et des Industrie Animales (Minepia) à l’Ouest.
Ces chiffres sont établis sur la base des activités vétérinaires menées sur le terrain. Comme mesure préventive, le Gouverneur de la Région de l’Ouest vient d’interdire formellement la vente de la viande de porc dans le ressort de son Unité de Commandement. Awa Fonka Augustine est intransigeant sur le sujet. Même la braise du porc est interdite.

L’autorité administrative craint que cette peste porcine cause des dégâts incalculables dans une Région très réputée par sa forte consommation. La décision du Gouverneur intervient quelques jours après l’interception d’une cargaison douteuse dans le Littoral. A en croire le Minepia, cette interception a permis de découvrir une trentaine de porcs morts. Pour l’instant, on signale que des équipes de la délégation régionale du Minepia sont à pied d’œuvre pour parcourir le Littoral fin de s’assurer de la bonne qualité de la viande de porc qui est vendue.

Ceci permettra de circonscrire les foyers de contamination pour faire en sorte que dans un avenir proche, les choses reviennent à la normale avec la levée des mesures d’interdiction de circulation des porcs. D’autre part, des conseils ont été prodigués aux éleveurs à savoir le respect des mesures de biosécurité afin qu’à la levée des mesures administratives, ils puissent vaquer de nouveau à leurs occupations. La filière porcine est donc actuellement sous haute surveillance dès lors que les Gouverneurs des Régions de l’Ouest et du Nord-Ouest viennent d’interdire la commercialisation du porc sur les territoires respectifs en vue de contenir la peste porcine africaine qui plane dans les bassins de production. Des mesures conservatoires qui commandent vigilance en termes de manipulation, de commercialisation et de consommation de la viande de porc avant d’avoir clair sur le comportement de cette épizootie qui vient de se signaler dans nos importants bassins de production et d’approvisionnement.

Rejoignez notre newsletter!