Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 03Article 595072

General News of Monday, 3 May 2021

Source: Cameroon Info

'Personne n’a le monopole du souci de l’ordre urbain'

Le maire de la commune d’arrondissement de Yaoundé 7 n’a pas du tout apprécié la destruction des boutiques communales initiée par des agents de la Mairie de la ville de Yaoundé.
Le 22 avril 2021, des agents de la Mairie de la ville de Yaoundé ont détruit plusieurs boutiques communales au quartier Nkolbisson, situé dans la commune de Yaoundé 7.

Des casses dénoncées par le maire de cette commune d’arrondissement, Augustin Tamba. «Nous avons été surpris comme tout le monde de la démolition par les services de la communauté urbaine de Yaoundé de 60 boutiques communales en fin de construction», dénonce l’édile dans une interview publiée dans les colonnes du journal Le Messager édition du 3 mai 2021.

Selon ses explications, en réponse au problème d’occupation anarchique du carrefour Nkolbisson par des petits commerces, la mairie a entrepris de construire un espace commercial afin de recaser les commerçants.

«Pour le faire, nous avons saisi toutes les autorités compétentes, y compris le Maire de la ville aux fins de nous conformer à la règlementation. Nos démarches ont abouti à un certain nombre d’accords qui nous ont amenés à engager les travaux. Il ne nous a semblé à aucun moment au cours de nos différents échanges avec le Maire de la ville et ses services que cette initiative connaitrait un tel désagrément... Ce type d’attitude met en mal la décentralisation qui est une volonté manifeste du Chef de l’Etat et dont les maires doivent absolument s’en approprier pour le bien de nos populations», explique Augustin Tamba.

Pour le président de l’Association "Communes et Villes Unies du Cameroun", les Collectivités territoriales décentralisées sont d’égale dignité. «Aucune commune ne peut établir et/ou exercer de tutelle sur une autre», martèle le maire de Yaoundé 7, qui rappelle que «personne n’a le monopole du souci de l’ordre urbain. A Yaoundé 7, la situation préoccupe l’exécutif municipal, tout comme dans toutes les autres communes d’arrondissement de la capitale du Cameroun. Tous les maires ont le souci de régler ce problème de désordre urbain, mais en apportant aux populations une solution alternative de recasement. Au plan social et politique, ça règle beaucoup de problèmes. Les huit maires de Yaoundé ont ce souci en commun, mais un des maires, le maire de la ville n’intègre pas visiblement la dimension sociopolitique qui pour une ville comme Yaoundé est très sensible, parce qu’il dit qu’il ne fait pas de la politique. Je ne souhaite plus m’exprimer sur ce sujet parce que j’ai saisi les autorités de la République, et de la direction de notre parti afin qu’un terme soit mis à ce désordre institutionnel», soutient-il.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter