Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 09Article 547570

General News of Friday, 9 October 2020

Source: Cameroon Info

'Personne n’a empêché Maurice Kamto de sortir de chez lui' - Patrick Rifoé

L’enseignant de l’université de Douala considère que les autorités veulent protéger le leader du MRC contre d’éventuelles atteintes à son intégrité physique.


Patrick Rifoé, enseignant à l’université de Douala, était l’un des invités du programme télévisé Equinoxe Soir (Equinoxe Télévision) le mardi 6 octobre 2020. Le représentant du RDPC sur le plateau du journaliste Serge Alain Otou a abordé la question de la mise en résidence surveillée de fait de l’opposant Maurice Kamto. Selon lui, le leader du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun n’est pas privé de liberté. Il soutient que le gouvernement, en encerclant sa résidence, essaie plutôt de le protéger… Voici l’échange qu’il a eu avec le présentateur d’Equinoxe Soir.

Patrick Rifoé: Monsieur Maurice Kamto a appelé à des marches qui avaient un objectif clair: c’est le départ d’un président de la République légitime et légal.

Serge Alain Otou: Pourquoi Maurice Kamto n’est pas interpellé ? Pourquoi Bibou Nissack est interpellé et pas Maurice Kamto ?

Il me semble que Maurice Kamto a indiqué dans une interview que ceux qui sortiraient de chez lui seraient interpellés. Mon confrère Essomba (Louison Essomba, enseignant à l’université de Douala, ndlr) a dit que la situation souhaitable pour Maurice Kamto c’est d’être interpellé. Si c’est le cas, il devrait sortir de chez lui pour être effectivement interpellé et se trouver dans l’enfer enviable où il souhaite se trouver. Je constate qu’il ne veut absolument pas se faire interpeller puisqu’on prétend et c’est d’ailleurs ce qu’il a dit dans une interview que tous ceux qui sortent de chez lui sont interpellés. Que Maurice Kamto sorte donc de chez lui pour qu’il soit interpellé. Les autorités ont indiqué que sa situation faisait l’objet d’un examen par les autorités judiciaires. Donc s’il y a une procédure qui doit se déclencher, elle sera déclenchée. Pour le moment, ses mouvements ont été restreints. Ce qui est parfaitement légal au regard de la situation dans laquelle on se trouve. Je tiens à vous indiquer que les tensions qui ont été causées par les appels à l’insurrection de Maurice Kamto sont susceptibles de générer des situations dans lesquelles on pourrait même attenter à sa vie. Donc je considère que le gouvernement fait œuvre utile parce que ce dispositif-là permet également de le protéger. Et j’imagine d’ici ce qui se passerait si des gens attentaient à sa vie…

S.A.O. : …On lui affecte une garde et là il sort ! On l’empêche de sortir…

P.R.…Je suis désolé, personne n’a empêché Maurice Kamto de sortir de chez lui

S.A.O. : Ah bon ?

P.R. : Il vous a dit qu’il a essayé de sortir et on lui a dit: rentrez chez vous ?». Je n’ai pas entendu ça, j’ai lu deux de ses interviews…

S.A.O. : … Le professeur Kamto peut sortir de chez lui…

P.R : …Pour le moment, il n’a pas essayé de le faire doc je ne peux pas dire…

S.A.O. : …Donc vous-même vous pouvez rester chez vous deux semaines sans vouloir sortir ?

P.R. : C’est possible. Il m’est arrivé de le faire quand j’étais dans les activités d’écriture. Mais ce que j’indique…

S. A.O. : … Avec la Police dehors ? Chez vous ?

P.R. : Dans son cas on comprend qu’il soit nécessaire de le protéger…

S.A.O. : Ah c’est de la protection ?

P.R. : Une des dimensions de la présence de ce dispositif c’est la protection…

S.A.O : …Il a demandé cette protection ?

P.R. : Pas nécessairement ! Ecoutez, si votre vie…

S.A.O : …Ah on l’impose !

P.R.: Si votre vie était menacée, on pourrait vous imposer une protection même si vous ne le voulez pas. Parce que votre sécurité dépend d’abord de vous, mais elle dépend également des autorités. Et dans la situation actuelle, ce que j’ai …

S.AO. : …En vertu de quoi le professeur Kamto bénéficie donc de cette protection ?

P.R. : Mais c’est une personnalité importante. Il a quand même été second à l’élection présidentielle…

S.A.O. : …C’est un nouveau texte là ? …

P.R.: Ça ne lui confère ni immunité, ni un traitement particulier…

S.A.O.: Mais ça lui confère cette garde-là que vous nous décrivez…

Maintenant dans la situation actuelle où des gens seraient susceptibles de s’en prendre à lui, je comprends que les autorités choisissent de le protéger. Et je comprends aussi qu’au regard de la situation judiciaire qui pourrait connaître des évolutions, que ses mouvements soient restreints. Donc, il n’y a pas de scandale à cela.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter