Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 29Article 523630

General News of Monday, 29 June 2020

Source: www.camerounweb.com

Penda Ekoka tacle Amougou Belinga : 'arrêtez les villageoiseries'


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

La libération d’Ernest Obama a été commentée par Christian Penda Ekoka qui a profité de l’occasion pour se moquer du président du Groupe Anecdote, Jean Pierre Amougou Belinga. Il estime que l’attitude de l’homme d’affaire date d’une autre époque. Pour Christian Penda Ekoka, une affaire pendante devant la justice n’a rien avoir avec les chefferies traditionnelles. Le fait que Amougou Belinga soit un patriarche et que Ernest Obama soit un Ekang ne permettent pas ces derniers de régler leurs affaires comme sous un arbre à palabre.

« Arrêtez les villageoiseries. Elles nous conduisent à la médiocrité avec tous les abus associés. M. Obama comme citoyen jouit des mêmes droits que son patron. Soit, vous voulez qu'on reste dans vos villageoiserie, soit vous voulez un Etat moderne, un état de droit ou tous les citoyens ont les mêmes droits. Si je veux que l'affaire soit réglée comme une affaire familiale, je n'appelle pas le procureur et le gendarme pour qu'on l'arrête. Mais le fait d'aller chercher le procureur ensuite des gendarmes, veut dire que vous voulez que l'affaire soit réglée dans le cadre de la loi. En ce moment le patriarcat et tout ça n'intervient plus », a déclaré Penda Ekoka.

Retour sur la démarche des ainés



La mission de médiation du groupe Beti Be Nanga vient d’achever ce jour 22 Juin 2020 à 18h ses efforts et actions de conciliation et d’apaisement dans ce qu’il est convenu d’appeler l’affaire OBAMA Ernest c/ Groupe Anecdote du PDG Amougou Belinga.

La médiation a fait tout ce qu’elle pouvait modestement faire dans un climat difficile et n’a ménagé aucun effort, de jour comme de nuit, pour que cette affaire trouve une issue dans un cadre familiale, selon les us et coutumes de nos traditions et sans préjudice des graves torts ou dommages qui auraient causés au principal plaignant, le zomloa et patriarche Amougou Belinga.

Au terme de nos efforts, nous nous en remettons désormais à la sagesse et à la conscience des uns et invoquons le concours des esprits de nos ancêtres pour la suite qui ne dépend plus de nous.

Nous remercions sincèrement le patriarche Amougou Belinga pour l’écoute et l’oreille attentive qu’il nous a accordé ces derniers jours malgré son état de santé chancelant et continuons de solliciter jusqu’au bout son indulgence et pardon en faveur de son fils Obama.

Nous remercions également Ernest OBAMA pour sa collaboration avec les médiateurs.

Nous constatons ce soir que cette affaire a pris une ampleur et une tournure qui transcendent le cadre même de sa survenance et impliquent une synergie d’interventions de bonne volonté de tous horizons et de tous niveaux, au Cameroun et à l’étranger, qui œuvrent pour une issue apaisée. Nous espérons que tout cela contribuera aussi à sortir cette affaire des arcanes du judiciaire pour la poser sous l’arbre à palabres familiales.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter