Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 05 21Article 514711

General News of Thursday, 21 May 2020

Source: newsupfront.com

Paul Biya a parlé sans convaincre : les Camerounais se lâchent


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Certains Camerounais ont exprimé leur déception et leur frustration lors de l'allocution du chef de l'État le 19 mai à la veille de la commémoration de la fête nationale du Cameroun, le 20 mai. Ils se sont rendus sur les réseaux sociaux peu après l'allocution, exprimant leur frustration.

Certains qui ont partagé leurs points de vue à News Upfront, ont déclaré que le discours de près de 20 minutes concernait uniquement Covid-19, mettant de côté d'autres questions affectant l'intérêt national.

Une base camerounaise à Bamenda du nom de Julien, a déclaré: «Le chef de l'État n'a pas parlé d'un risque plus élevé que le Covid-19: la guerre dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest. L'hypothèse et l'implication est que la situation n'est plus une menace pour la paix nationale. »

Dans la même veine, Boris, basé à Buea, a méprisé lors du discours du président, soulignant qu '«il n'a pas parlé de la crise anglophone, de la manière dont le problème est traité même après les assassinats de maires, les enlèvements et la terreur à NOSO (Nord-Ouest et Sud-ouest). Il n'a pas parlé des sanctions infligées aux soldats à Ngarbuh. »

Un autre habitant a dit en soupirant: «Il a simplement perpétué la routine habituelle. Il n'a rien dit qui vaut le silence qu'il a gardé depuis le début de la pandémie jusqu'à ce jour. Il nous a simplement dit quelques choses parmi les nombreuses choses importantes que nous avons entendues du PM »,

En raison de la pandémie de CoronaVirus dans le pays, les manifestations publiques pour commémorer la 48e fête nationale du Cameroun ont été annulées en ce qui concerne la mesure de barrière de la distanciation sociale. Cependant, les écoles devraient rouvrir dans les 10 prochains jours.

Un habitant de la ville de Yaoundé identifié comme Ransome a déploré: «il n'a pas parlé du sort des élèves et des étudiants des classes hors examen. A l'enseignement Ils en ont assez pour l'année académique. Il n'a pas parlé du salaire des enseignants des écoles privées. De nombreux directeurs profitent de la situation »

Lorsque le discours non traditionnel de la Journée nationale du président a été annoncé plus tôt dans la journée, des attentes ont surgi parmi les Camerounais, qui n'ont cependant pas été satisfaits.

«Je m'attendais à entendre quelque chose se dessiner sur la célébration qui a été annulée, ce qu'il fait pour soutenir les victimes de Covid-19 et les familles endeuillées, ce qu'il a en tête comme plan pour freiner la propagation du virus ou soutenir ceux qui sont en première ligne, médecins », a déclaré Ransome.

La commémoration de la fête nationale de cette année a été placée sous le thème «Unis contre la pandémie de COVID-19, pour orienter résolument le Cameroun vers la résilience, la paix, la stabilité et le développement économique».

Il est important de noter que le président Paul Biya a exhorté tous les Camerounais, indépendamment de leurs origines politiques, religieuses ou sociales, à s'impliquer dans la lutte contre le virus Corona et à soutenir le fonds spécial de solidarité créé à cet effet. Les agents de santé du pays impliqués dans la lutte contre le virus insidieux ont été félicités et invités à continuer.

Il a ajouté qu'une fois le traitement trouvé, des mesures seront prises pour mettre à la disposition des citoyens

C'est la deuxième fois dans l'histoire du pays que les manifestations publiques du 20 mai sont annulées. La première a été précipitée par l'échec de la tentative de coup d'État d'avril 1984.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter