Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 19Article 521665

General News of Friday, 19 June 2020

Source: www.camerounweb.com

Patrice Nouma se prononce sur le cas Ernest Obama qui a menacé de raser son village


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Ernest Obama, sur le plateau de Vision4 a déclaré qu'il est prêt à déployer les grands moyens pour faire payer Patrice Nouma pour ses positions contre Amougou Belinga. « Nous (le groupe L’Anedcote, ndlr) avons déjà saisi Interpol sur le cas Patrice Nouma (…) mais nous allons également acheter et raser tout le village de Patrice Nouma (…) et y installer une usine d’eau.Nous allons mettre en branle tous les moyens financiers contre toutes les personnes qui vont s’attaquer encore au groupe L’Anecdote. (…) Tous ceux qui écrivent sur Vision 4 et sont Europe nous savons où ils habitent, nous allons riposter », a annoncé Enerst Obama au cours de l’émission.

Deux ans plus tard, l'activiste ne tient plus rigueur à ces déclarations et s'offusque contre l'humiliation dont l'ex directeur de Vision est sujet au Cameroun. "Vous êtes surpris que je prends la défense de celui a insulté mes ancêtres, menacer de raser les villages des activistes particulièrement le mien. Là n'est pas mon problème. Dieu fait son travail, les ancêtres font les leurs", a-t-il déclaré.

L'ex officier s'inquiète plutôt du sort qui l'attends désormais avec Amougou Belinga, 'le pape des médias' qu'il qualifie de sanguinaire impitoyable.


Comment Ernest Obama a passé sa première nuit en garde à vue

Ernest Obama est encore au SED. Une rumeur sur les réseaux sociaux disait le contraire mais le journaliste est resté en garde à vue.

Le Secrétariat d’Etat à la Défense (SED) au quartier Melen dans le 3è arrondissement de Yaoundé a accueilli Dieudonné Ernest Obama Nana qui y a passé sa première nuit en garde à vue. Selon des informations, c’est ce vendredi 19 juin 2020 qu’il devrait être présenté à un juge. L’ancien directeur général de la chaîne privée Vision 4 pourrait se retrouver en détention provisoire à la prison de Yaoundé-Kondengui.

Notre confrère a été interpellé hier jeudi, par des gendarmes au siège de la télévision basée au quartier Nsam, dans le même 3è arrondissement. Il est accusé de détournement de fonds, haute trahison, abus de confiance, entre autres par le propriétaire de Vision 4 et homme d’affaires Jean Pierre Amougou Belinga.

Selon des informations, l’accusé a été présenté à un juge hier pour son déferrement en prison. Mais le plaignant n’avait pas introduit une plainte en bonne et due forme. Le journaliste a donc été renvoyé au SED où il a passé la nuit.





Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter