Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 19Article 556909

General News of Thursday, 19 November 2020

Source: www.camerounweb.com

Panique à la BAS : le 'Général Wanto' dans le viseur de la justice française (Jeune Afrique)

Les déboires de Robert Wanto avec la justice française ne sont pas à leur terme. Le membre fondateur de la BAS est attendu chez le juge le 28 février prochain. L'affaire se complique pour lui. Il reconnait avoir organiser la manifestation qui a conduit au casse à l'ambassade du Cameroun en France.


Le cofondateur de la première Brigade antisardinards est visé par une plainte déposée en France par les autorités camerounaises qui l’accusent d’être l’instigateur du saccage de l’ambassade du Cameroun à Paris, il y a un an.

Accusé d’être l’instigateur du saccage de l’ambassade du Cameroun en France (janvier 2019), pour lequel Yaoundé a porté plainte, Robert Wanto, président du Conseil des Camerounais de la diaspora et cofondateur de la première Brigade des antisardinards, comparaîtra ce 28 février, à Paris, devant le juge d’instruction.

Défendu par Me Florence Ngueyep Noumo, Wanto admet avoir organisé la manifestation, mais affirme qu’elle a dégénéré à la suite de l’intervention des forces de l’ordre françaises.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter