Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 25Article 544180

xxxxxxxxxxx of Friday, 25 September 2020

Source: cameroon-info.net/camerounweb.com

Panique au MRC : arrestation d'un avocat de Kamto

Il a été interpellé le 24 septembre 2020 à Bafoussam, la capitale régionale de l’Ouest.
Dans un communiqué publié à cet effet le 24 septembre 2020, ‘‘le Collectif d’avocats Me Sylvain Souop’’ dit avoir été informé de «l’arrestation à la fois illégale et arbitraire de l’un de ses membres, Maître Kengne Jean Jacques, avocat à Bafoussam, par le chef de Bureau des enquêtes criminelles du Groupement de gendarmerie de Bafoussam».

«Le collectif est scandalisé par cette nouvelle et craint qu’il fasse ainsi l’objet de mauvais traitements/et ou de disparition forcée, dès lors que ni les autorités judiciaires ou militaires, ni les autorités gouvernementales n’ont jusqu’à présent communiqué sur le lieu où il a été conduit».

Tout en tenant le chef du Bureau des enquêtes criminelles de Bafoussam pour responsable de ce qui pourrait arriver à son membre, le collectif appelle à la convocation urgente d’une assemblée générale des avocats du Cameroun pour discuter des conditions d’exercice de cette profession dans notre pays.

De la prison à vie

La députée du RDPC Me Fotso Fostine se réjouit de la faible mobilisation des Camerounais lors des marches du 22 septembre au Cameroun. Dans un message de remerciement publié dans le journal Le Quotidien de ce 24 septembre 2020, elle félicite les Camerounais qui n’ont pas répondu à l’appel de Kamto et rappelle aux récalcitrants qui étaient dans la rue le sort qui leur sera réservé. Avocate de profession Me Fotso estime que les infortunés doivent s’attendre à plusieurs années de prison comme le prévoit le code pénal camerounais.


« Nul ne peux se prévaloir de sa propre turpitude». Vous allez écoper des années de prison comme je vous indiquais il y a quelques jours. Vos traîtres mentors ne pourront rien pour vous. Et ne tentez pas de vous tourner vers la France, car elle a dignement choisi la neutralité dans cette affaire. Tenez, Les articles 111, 114 et 116 du Code Pénal camerounais seront impérativement appliquées sans complaisance et sans pitié à votre endroit car «un homme averti en vaut deux».


«La loi est dure mais c’est la loi» je vous le faisais noter le 20 septembre dernier. Ne tentez pas non plus d’envoyer vos parents à mon Etude pour rechercher de l’ aide, car j’ai donné des consignes strictes à mon Cabinet d’Avocat sis à Baham Centre afin qu’aucun dossier lié aux arrestations dans le cadre de l’appel insurrectionnel n’y soit accepté. Au contraire nous nous constituerons contre vous pour le compte de l’Etat du Cameroun afin de bien vous corriger », a-t-elle déclaré.

CamerounWeb vous propose l’intégralité de sa tribune


Vaillant peuple camerounais : Hommes légalistes respectueux de l’ordre républicain, Pères consciencieux et de bonne foi, Braves mamans dignes mamelles nourricières de la nation, Jeunes responsables appelés aux commandes nationales demain. Merci, mille fois merci d’avoir prêté une oreille attentive et bienveillante à mon appel, à notre appel au calme et à la sérénité ce 22 septembre. Je vous sais gré de n’avoir pas prêté le flanc aux sirènes de mauvais augure, aux charognes de la chair humaine. Nous avons tous fait preuve d’un haut esprit de vivre ensemble pacifique, d’un amour sans égal de notre Terre chérie et de nos concitoyens, d’un grand hymne et respect de la vie, en vaquant tranquillement à vos occupations quotidiennes, en demeurant sagement chez vous, bref en vous gardant d’erreur dangereusement dans la rue en ce jour potentiellement fatidique du 22 septembre.


Vous avez avec bonheur et brio opté pour la fidélité aux institutions de notre pays, et à celui qui les incarne, j’ai nommé le Président Paul Biya. Vous avez choisi de demeurer dans la loyauté et la légalité, ce qui, au-delà de la nation camerounaise, honore le continent africain dont certains états sont familiers des printemps et des coups d’état tant armés qu’implosifs.
Vous avez démontré avec brio que le Cameroun c’est le Cameroun ! Je loue et je salue votre sagesse et votre haut sens de discernement, et de responsabilité. Je salue à sa juste valeur votre flegme et votre confiance en notre pays le Cameroun. Un pays qui a son avenir devant lui et qui fait son chemin en respectant les étapes nécessaires et incontournables sans chercher de raccourcis faciles. Qui fait vite fait deux fois, d’autant plus que le pas est alerte quand on se trompe de chemin. Ne dit-on pas que va piano, va sano ? Vaillant peuple du Cameroun, des professionnels du vite-fait (et malfait) ont tôt fait de prendre ta tempérance et ton assurante patience pour de la résignation ou de la lâcheté. Il n’en est rien, rassure-toi une fois de plus, tu tiens le bon bout.

Les métamorphoses les plus durables sont celles muries en profondeur, et non celles de la rose qui éclot précocement le matin, scintille à la faveur de la fraîcheur matinale et se fane, faute de serve au lever du soleil. Non au changement pour le changement ! L’exemple de la Lybie est frais dans les esprits et te parle. Merci, mon peuple chéri. Tiens-toi debout, droit dans tes bottes sans te laisser intimider ni dicter de changement impétueux et inopportun de cap pour le plaisir d’aventuriers égoïstes qui se croient omniscients. Dieu te bénisse, vaillant peuple d’Afrique, et te préserve des artifices des malins. Va de l’avant. Vive le Cameroun ! Je vais m’adresser à présent aux suicidaires qui malgré mes sages conseils, nos sages conseils, sont descendus en défiance dans les rues de Baham, d’ailleurs et ont été interpellés.

Vous avez certainement des soutiens même au sein des cadres traîtres de notre parti qui le jour sont avec le RDPC et la nuit avec le MRC. Je vous rappelle que: «Nul ne peux se prévaloir de sa propre turpitude». Vous allez écoper des années de prison comme je vous indiquais il y a quelques jours. Vos traîtres mentors ne pourront rien pour vous. Et ne tentez pas de vous tourner vers la France, car elle a dignement choisi la neutralité dans cette affaire. Tenez, Les articles 111, 114 et 116 du Code Pénal camerounais seront impérativement appliquées sans complaisance et sans pitié à votre endroit car «un homme averti en vaut deux». «La loi est dure mais c’est la loi» je vous le faisais noter le 20 septembre dernier. Ne tentez pas non plus d’envoyer vos parents à mon Etude pour rechercher de l’ aide, car j’ai donné des consignes strictes à mon Cabinet d’Avocat sis à Baham Centre afin qu’aucun dossier lié aux arrestations dans le cadre de l’appel insurrectionnel n’y soit accepté. Au contraire nous nous constituerons contre vous pour le compte de l’Etat du Cameroun afin de bien vous corriger

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter