Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 07Article 525427

Health News of Tuesday, 7 July 2020

Source: Actu Cameroun

Pandémie de choléra au Cameroun : ce qu'on ne vous dit pas


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Avec 62 cas confirmés pour un total de 12 décès, l’épidémie du choléra donne des sueurs froides aux populations de la région du Sud, notamment dans le département de l’Océan.
C’est le village Londji, situé non loin de la ville de Kribi, qui subit les affres du choléra depuis quelques semaines. Des pêcheurs sont frappés de plein fouet avec d’énormes pertes en vies humaines. Selon les autorités sanitaires de la région du Sud du pays, « sur les 62 cas déjà connus officiellement, 12 patients ont passé l’arme à gauche».

Origine de la maladie à Londji
L’on apprend que le manque d’accès à l’eau potable et le non respect des règles d’hygiène de base sont à l’origine du déclenchement de l’épidémie. Dans ce village où les populations partagent leur quotidien avec les eaux de l’océan Atlantique, la défécation à l’air libre est une tradition. Des déchets qui sont déversés dans la mer et c’est encore cette même eau qui est utilisée par les habitants. Non loin des habitations, il n’est pas rare d’inspirer les odeurs nauséabondes des déchets fécaux. Ce qui exposent les habitants à l’épidémie du choléra. Le 02 juillet dernier, le gouverneur de la région du Sud est allé évalué la situation dans cette localité dans le but de trouver des solutions rapides pour sauver les vies des populations.

Comment sortir de l’auberge ?
En visite de travail dans cette localité, le gouverneur de la région du Sud appelle les populations à observer les règles d’hygiène. Félix Nguele Nguele a exhorté le personnel medico-sanitaire et les leaders d’opinion à sensibiliser les populations afin qu’elles s’approprient l’importance de respecter les règles d’hygiène. Pour stopper la contamination communautaire, le numéro 1 du Sud a demandé aux pêcheurs du village Londji d’aller s’installer ailleurs. À Londji, les feux sont désormais aux rouges et il est important que les populations comprennent l’ampleur du danger en attendant le déploiement imminent des agents du ministère de la Santé Publique pour l’envoie des vaccins à Kribi.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter