Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 03 09Article 578227

Actualités of Tuesday, 9 March 2021

Source: 237online.com

Palais de la présidence: espionnages, montages et calculs politiques créent le malaise

Le palais de la présidence Le palais de la présidence

L’ambiance qui prévaut actuellement à l’intendance du palais de l’Unité, des résidences et pavillons présidentiels, serait, après enquête, aux antipodes de celle qu’a décrite dans son édition du mercredi 3 mars dernier, l’hebdomadaire 'Le Cryon Infos…'

'Présidence de la République. Malaise à l’intendance du palais ». L’alerte est donnée par le journal de Jérôme Ekoto, présenté dans les milieux de la presse comme un proche du directeur du Cabinet civil de la présidence de la République, Samuel Mvondo Ayolo. Un élément à ne pas perdre de vue qui a davantage la pernicieuse particularité de semer le doute dans les esprits et surtout d’accroître l’amalgame dans l’opinion. En effet, selon notre confrère, « Mengolo Medoulou Cléopasse, intendant-adjoint du palais en charge des résidences présidentielles a le plus grand mal à officier avec efficacité en raison d’obstacles posés sur son chemin par une main invisible ». Du coup, sur les réseaux sociaux et dans certains salons huppés de la capitale, ceux qui en parlent, croient avoir dans leurs boîtes, une bombe à fragmentation. Ce d’autant plus que certains ne se lassent pas de se repasser le tuyau un peu comme s’ils évoquent un sujet tabou.

L’heure étant au chaud-froid, au clair-obscur et aux vaticinations de salons dans l’attente interminable d’un remaniement ministériel qui tarde à arriver. Même notre confrère à l’origine du « scoop » ne veut plus du tout en parler. Dans ce cas, la seule question qui n’arrête pas de brûler les lèvres et que nous avons posée avec autant de prudence que possible lors de nos investigations, est celle-ci : que se passe-t-il donc dans la cuisine du président de la République ? Grande et complexe question pour une réponse simple : rien. Sous-entendu : tout baigne dans l’huile à l’intendance du palais de l’Unité, des résidences et pavillons présidentiels entre Christophe Foe Ndi (intendant principal), Cléopasse Mengolo Medoulou (intendant-adjoint chargé des affaires intérieures) et Patrice ondobo Ngah (intendant-adjoint chargé des affaires techniques).

Un sous-entendu qui pourrait aussi signifier que cette ambiance de collaboration et d’entente fait des envieux auprès de petits conspirateurs qui n’aiment rien tant qu’ils ne flairent pas ces cancans porteurs de germes de la division et de la querelle inutile. Seulement, on se gausserait volontiers de cette pénible désinformation si celle-ci n’était pas déclenchée et véhiculée par un journal dont le Dp est présenté comme un proche de Samuel Mvondo Ayolo. Un élément à ne pas perdre de vue et qui étonne plus d’un analyste. Surtout ceux qui savent l’étroitesse des liens actuels entre le Dcc et le jeune Cléopasse Mengolo Medoulou.

Même si l’anecdote qui s’est soudainement emparée de cette pseudo-affaire rapporte de plus en plus que Samuel Mvondo Ayolo s’est rapproché du « fils adoptif » de Chantal Biya pour être dans les bonnes grâces de cette dernière. C’est d’ailleurs à la surprise de tous que la Première Dame a participé très activement au mariage de celui qu’elle considère comme son « fils adoptif » le 6 février dernier. Comment donc dans ce cas, le jeune intendant-adjoint pourrait-il encore avoir « le plus grand mal à officier avec efficacité », quand il bénéficie ainsi de la double protection du Dcc et de la Première Dame ? Point besoin d’avoir à se triturer pendant longtemps les méninges pour avoir la bonne réponse à cette question…


Toutefois, quelques furtifs froissements de tôle subodorés avec cette vaine et banale histoire de disparition insolite de quelques bouteilles de vin dans la cave privée du chef de l’Etat. Par rapport à cette affaire qui fait l’objet d’une enquête auprès des services spécialisés, l’information brute se décline ainsi : c’est Cléopasse Mengolo Medoulou, lui-même, qui aurait récemment sanctionné certains maîtres d’hôtel et certains chauffeurs…

Rejoignez notre newsletter!