Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 11Article 561728

General News of Friday, 11 December 2020

Source: Le Jour N° 3319

Péages routiers : 7 milliards détournés chaque année au Cameroun

Avec la construction des 14 premiers postes automatiques, les performances partiront de 7 milliards en 2021 pour atteindre 53,59 milliards dans 20 ans.
En 2019, le gouvernement s'est donné le défi de collecter 8 milliards de francs CF aux 47 postes de péage installés sur le réseau routier national. Au final la cagnettez n'a pas dépassé 6,4 milliards. Cet objectif a été fixé pour la première fois dans la loi des finances 2012. Pourtant les pouvoirs publics n'ont jamais atteint 7 milliards depuis l'instauration du péage routier au Cameroun en 1993.


Au ministère des travaux publics, on est convaincu que malgré les échecs, l'ambition du gouvernement reste de loin sous-estimée car il est possible de faire beaucoup mieux. " Près de 50% des recettes sont détournés par la fraude", indique la cellule de planification dans un état des lieux des recettes de péages routier, dressé à partir des chiffres tenus par la direction générale des impôts. Si l'Etat perd la moitié des recettes qui devraient se retrouver dans ses caisses, il convient d'en déduire qu'en 2019, le Trésor public a encaissé 6,4 milliards et en a perdu presqu'autant. Et si quelques 100 milliards ont été détournés en parallèle par les mécanismes de la fraude. Il y a bien un partage à parts égales entre les caisses publiques et les fraudeurs.

Automatiser pour mieux sécuriser

C'est la raison pour laquelle le péage routier n'a jamais atteint son objectif : contribuer à la hauteur de sa quotité au financement de l'entretien routier. Le gouvernement en fait l'aveu. Son challenge a toujours été de sécuriser cette poche de recettes. A l'évidence pourtant, il y a échec du programme de sécurisation des recettes routières mis en place en octobre 2005. Du moins celui-ci a échoué sur le segment du péage routier qui n'est que l'un des postes de recettes sur les routes. Il y a aussi la redevance à l'usage de la route, la taxe à l'esseu et les amendes routières. Pour les recettes du péages routier, l'automatisation est présentée comme la solution qui devrait permettre de sortir d'un système de payement archaïque qui favorise l'extrême fraude due au contact des péagistes avec l'argent. Après plusieurs années d'annonce, le gouvernement à enfin lancé le chantier de construction des 14 premiers postes de péage automatiques sur certaines routes bitumées du réseau national.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter