Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 21Article 614851

Actualités of Saturday, 21 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Outrage à magistrat : Rebecca Enonchong fait un grand déballage sur TV5 Monde

Rebecca Enonchong,  CEO de AppsTech play videoRebecca Enonchong, CEO de AppsTech

• Rebecca Enonchong était l'invitée du journal de Tv5 monde

• Elle raconte les circonstances de son arrestation

• Elle écarte la piste d'une arrestation politique



Près d’une semaine après sa garde à vue et sa libération, Rebacca Enonchong est enfin revenu sur l’affaire portant.

Sur TV5 Monde l’entrepreneur camerounaise spécialisée dans la technologie raconte les vraies circonstances de son arrestation. Elle révèle cependant ne pas avoir fait l’objet d’une arrestation politique.



Ce qu'il faut savoir sur un litige explosif vieux de 13 ans

Dr Henry Ndifor Abi Enonchong est décédé en 2008. C'est donc à partir de cette année qu'est née le litige entre les fils et les filles de l'avocat.

D'abord, Rebecca Enonchong est une des protagonistes de la violente crise de succession qui secoue la famille Enonchong depuis la disparition de leur père qui aurait laissé derrière lui une entreprise et un patrimoine de plusieurs milliards de FCFA.


Plusieurs versions de l'affaire sont évoquées sur les sites et plateformes d'information de la place. Celle des proches de Charles et celle de Rebecca.

La version de Charles (Habeas)


Selon des sources qui seraient proches de Charles, Rebecca et quelques uns de ses frères auraient accusé leur frère consanguin, Prince Charles, de s’accaparer frauduleusement de la succession de leur père.

'Alors que Prince Charles Abi se présente avec l’aval du tribunal coutumier de Bayang et la haute cour de Manyu, dans le sud-ouest, comme fils aîné légitime, successeur et administrateur principal de la totalité des biens du feu Henry Ndifor, ses frères consanguins(issus de “relations adultérines” ) contestent, et l’accusent de faux et d'usage de faux. Il lui est notamment reproché d’avoir établi de faux documents, acte de naissance, carte d’identité, passeport, acte de mariage pour sa mère…en complicité avec de hautes autorités administratives, judiciaires, et sécuritaires, pour s’approprier la totalité de l’héritage', écrit une source qui semble proche de la famille.

'Un véritable bras de fer judiciaire est engagé, et de multiples procédures enclenchées. La haute cour du Wouri conteste la décision de la haute cour de Manyu, et désigne deux administrateurs supplémentaires, Rebecca Ebanga Enonchong et Richard Tarkang Enonchong. Prince Charles Abi conteste cette décision, et pense qu’elle n’a été possible qu’en raison de la proximité de sa sœur Rebecca avec le secrétaire général du ministère de la Justice George Gwanmesia. Il va plus loin en accusant M. Gwanmesia de participer au pillage des biens de sa famille. Notamment le retrait de plus d’un milliard d’un compte à la NFC Bank. C’est dans ces entrefaites que Prince Charles Abi se retrouve à la prison de New-Bell, et condamné à plusieurs années de prison pour faux, usage de faux et déclarations mensongères. Il n’en démord pas, convaincu que sa demi-sœur Rebecca, avec la complicité du SG du ministère de la Justice Gwanmesia et plusieurs magistrats de Douala, manipulent la justice et sont à l’origine de ses malheurs, avec pour but de spolier ses biens, il écrit plusieurs lettres retentissantes á Paul Biya. Depuis, la guerre reste ouverte, et les procédures pendantes des deux cotés', ajoute cette source.

Rejoignez notre newsletter!