Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 03Article 524710

General News of Friday, 3 July 2020

Source: www.camerounweb.com

Outrage à la tribu Beti: 'les propos de Amougou Belinga sont passibles d'emprisonnement'


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

"La plus part des difficultés que nous rencontrons viennent de nos frères de la région du Centre. L’Homme beti est foncièrement paresseux, malhonnête, sournois, cynique, méchant", voilà en substance les propos de Amougou Belinga, PDG du groupe Anecdote à l'endroit de ces frères d'une même tribu.

Il va plus loin en disant que "les ennemis sont partout. Du Nord au Sud de l’Est à l’Ouest, et je dirais même beaucoup plus au Centre. J’en sais quelque chose", avoua-t-il sur sa chaîne télé Vision4. A en croire l'activiste panafricaniste Abdelaziz Mounde, ces propos du pape des médias sur "l'homme Beti" au regard de la loi, portent sur l'outrage à la tribu et sont passibles d'emprisonnement et d'amendes. Lecture


Que nous dit ce texte :
ARTICLE 241-1.- (nouveau) Outrage a? la tribu ou a? l'ethnie



(1)Est puni d'un emprisonnement de un (01) a? deux (02) ans et d'une amende de trois cent mille (300 000) a? trois millions (3 000 000) de francs, celui qui, par quelque moyen que ce soit, tient des discours de haine ou proce?de aux incitations a? la violence contre des personnes en raison de leur appartenance tribale ou ethnique.

(2)En cas d'admission des circonstances atte?nuantes, la peine d'emprisonnement pre?vue a? l'aline?a 1 ci-dessus ne peut e?tre infe?rieure a? trois (03) mois et la peine d'amende a? deux cent mille (200 000) francs.

Le sursis ne peut e?tre accorde?, sauf en cas d'excuse atte?nuante de minorite?.

(3) Lorsque l'auteur du discours de haine est un fonctionnaire au sens de l'article 131 du pre?sent Code, un responsable de formation politique, de me?dia , d’une organisation non gouvernementale ou d'une institution religieuse, les peines pre?vues a? l'aline?a 1 ci-dessus sont double?es et les circonstances atte?nuantes ne sont pas admises. ».

Il ne faut laisser prospérer aucun propos tribaliste, teinté d’essentialisme, y compris quand ces propos sont tenus par un membre de l’ethnie concernée.

Que nos ancêtres viennent au secours de ce pays !

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter