Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 04 30Article 509068

General News of Thursday, 30 April 2020

Source: agencecamerounpresse.com

Ouest Cameroun : Il enlève et assassine sa nièce

Hamidou Njouyap et ses comparses accusés de kidnapping ayant entraîné la mort d’une fillette âgée de autre ans ont été interpellés à Bafoussam et méditent actuellement sur leur sort dans les geôles de la gendarmerie territoriale de ce côté


Il s’agit de quatre individus qui, au cours des derniers mois, se sont spécialisés dans l’enlèvement des enfants à des fins connus d’eux seuls. Leur instinct criminel n’a pas épargné les membres proches de leurs familles. C’est ainsi que la petite Rayna Ousna a en toute confiance accepté de suivre son « tonton » qui l’a attiré en lui promettant quelques friandises. Malheureusement, c’est son cadavre qui sera découvert quelques heures plus tard après les investigations menées par les fins limiers de la gendarmerie territoriale.



Le dénommé Mounga, proche parent, raconte les faits

« Le père est rentré le soir après une journée de travail et il a constaté que ni l’enfant, ni son épouse ne sont présents dans la maison. Les recherches aux alentours, l’appel des membres de la famille et les réponses reçues par ci par là, nous ont fait comprendre qu’il y a quelque chose qui cloche. C’est à ce moment que nous avons décidé d’interroger les autres enfants de la concession. Ce sont ces derniers qui nous ont fait comprendre que Hamidou a appelé la petite fille en lui promettant de lui donner les bonbons ».

D’après nos confrères de Actu Cameroun, il s’avère que d’: « autres témoignages vont révéler que le jour de son forfait, le bourreau a été aperçu avec un grand sac de couleur noire. La famille a dès lors décidé de convoquer une réunion de crise et exigé la présence de tout le monde… ». Mais, Hamidou Njouyap est absent et ne répond pas au téléphone. Toutes les initiatives prises pour mettre la main sur lui s’avèrent vaines. C’est à ce moment que tous prennent la décision de porter plainte auprès de la gendarmerie de l’Ouest, afin de signaler la disparition de la petite Rayna Ousna.

Les enquêtes ont permis aux enquêteurs de se rendre compte que ces malfrats ont établi leur quartier général dans la localité de Koutaba, département du Noun, région de l’Ouest Cameroun et, les populations ont pendant longtemps vécu dans la terreur parce qu’au-delà du kidnapping, Hamidou Njouyap et ses compères n’hésitaient pas à détrousser ceux qui malencontreusement se trouvaient sur leur chemin et certains viols de femmes et jeunes filles leurs sont en outre attribués.



Ils sont tous passés aux aveux complets

Le Sous-Lieutenant Salifou Mboula - chef bureau de la lutte contre la grande criminalité à la Légion de gendarmerie de l’Ouest s’est confié au micro de nos confrères : «Notre enquête a permis d’interpeller le premier suspect, le nommé Hamidou, oncle de la victime. L’exploitation de ses déclarations vont permettre d’interpeller les nommés Alias Kabila et Alias Aska, respectivement le 21 et 22 Avril 2020. Tous passeront aux aveux complets d’enlèvement et d’assassinat de la petite pour des fins inadmissibles…».

Alors que ses assassins vont répondre de leurs actes en purgeant des peines que l’on espère très très lourdes, Rayna Ousna a quant à elle été conduite à sa dernière demeure, en laissant dans le cœur de ses parents, un vide que rien ne pourra jamais combler mais aussi, un sentiment de culpabilité parce qu’ils vont se dire qu’ils n’ont pas su protéger leur enfant des griffes de ce prédateur qui vivait en leur sein.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter