Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 06Article 586417

General News of Tuesday, 6 April 2021

Source: www.camerounweb.com

Opportunisme politique: le vrai visage de Christian Bomo et de Carole Yonzou révélé

Les différentes attaques dont est vicitme le leader du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) le Prof Maurice Kamto ont permis à l'activiste camerounaise Iyo Gogo de catégoriser certains membres ou alliés qui avaient leur propre agenda.

La victoire volée de Maurice Kamto à la Présidentielle 2018, la résistance au Hold-Up et surtout les stratégies et les tactiques mises en place par le Directoire du MRC pour cette Resistance Nationale n’ont pas seulement désaxé la Présidence de la République de Paul Biya, le RDPC et ses partis alliés de l’Opposition. Elles ont surtout, compte tenu de la patience qu’elles demandent, démasqué (et continuent de démasquer) tous les opportunistes, les pouvoristes de la Société Civile, alliés de dernières minutes qui espéraient voir le MRC entrer à Etoudi ou occuper les mairies et le Parlement, et ainsi leurs redistribuer les postes stratégiques ou de pouvoir en surfant sur la dynamique créée par le MRC dont les forces et les réseaux dépassent de trop loin celles des autres partis de l’opposition.

Voilà LE PREMIER POINT par lequel vous pouvez comprendre la colère des Paul Eric Kingue, la rancune de Célestin Djamen, l’impatience des Carole Yonzou, la vulnérabilité des Michele Ndocki, et les coups de poignard des Ntimbane Bomo. Etc… Certains s’étaient engagés pour la victoire, d’autres pour résister, d’autres pour résister encore, mais d’autres aussi ne s’étaient pas préparer à résister aussi longtemps. D’où leurs constantes attaques sournoises, graduelles et croissantes contre les stratégies du MRC et Maurice Kamto.

Cette situation de découragement et de confusion que pourtant le Président Elu Maurice Kamto avait déjà prévu, a fait dire ou fait penser à beaucoup de militants que ces attaques subites imprévues venant de leurs propres Camarades, alliés ou assimilés étaient l’œuvre d’agents infiltrés ou retournés. Ce qui n’est pas totalement vrai ou totalement faux, car un espion de l’intérieur ne se serait pas comporter autrement.

Cependant, il faut en effet identifier le deuxième point pour comprendre la profondeur de tout ce que je suis entrain d’expliquer, car il y’a une donnée qui nous échappe et qui seule, permet de bien comprendre les agissements pervers et vicieux de imposteurs comme Ntimbane Bomo.

Contrairement à ce que beaucoup peuvent penser, Ntimbane Bomo n’est pas, à mon sens, un agent infiltré. Car, exactement comme Carole Yonzou, il n’a pas l’étoffe, le talent, toute l’intelligence, la théâtralité et l’imagination d’Owona Nguini et Patrice Nganang, la patience et l’humilité nécessaires pour comprendre et accomplir ce genre de mission. En réalité, Ntimbane Bomo, s’est révélé n’être au fond, qu’un parmi ces dizaines de nouveaux bobos parvenus de la politique qui se proposent librement comme prestataire sur l’immense marché public de la Présidence de faire tomber le MRC, en se faisant payer par des postes de pouvoir (et donc d’argent) de l’appareil d’Etat.

Sa technique d’approche et d’endormissement était des plus paresseuses et démodées : Flatter, Caresser les MRCistes dans le sens du poil ; et surtout donner l’illusion de vouloir le changement du système. A rebours donc, de ce que Boris Bertolt peut penser, Maitre Bomo travaille seul. Même s’il a des connections dans le RDPC, il a pour son propre agenda, il "falla son propre nyama".

Concrètement, beaucoup en voyant les agissements imprévues et contradictoires de nombreux individus, intellectuels, figures médiatiques, activistes de la Société civile, de la diaspora et de l’opposition ne comprennent plus rien à leur cohérence politique parce qu’il ne savent pas qu’en vérité, (et c’est de DEUXIEME POINT) désormais, le plus gros marché public du Cameroun, le marché le plus juteux de la Présidence de la République, ce ne sont plus les chantiers cumulés de la CAN, la construction des autoroutes, des barrages et des logements sociaux, mais… devinez : le sabotage, le déraillement, l’implosion et explosion et la mise à mort politique du MRC et de Maurice Kamto.

Celui qui réussira cette tâche se rapprochera à coup sûr de la « mangeoire ». Car cette mission, ce marché paie, et est plus sûr que le militantisme dans le RDPC. Et il est ouvert à tous, sans limite d’âge, d’appartenance politique, ethnique, religieuse, professionnelle…. C’est dans ce « filon d’or » que les « creuseurs » opportunistes, les chasseurs de primes comme Jean de Dieu Momo, Owona Nguini, Aboya Manasse, Claude Abe, Cabral Libii, Denis Nkwebo, Mouangue Kobila, Justine Diffo, Bapot Lipot… se sont lancé avec un certain succès, et que s’essayent encore les Carole Yonzou, Ntimbane Bomo, David Eboutou, Banda Kani, les journalistes de Vision 4, Maitre Ashu, Serges Anango, Junior Zogo, Célestin Ndjamen, Franck Hubert Ateba, Espoir Matomba, Joseph Eloundou, Dieudonné Essomba, Denis Emilien Atangana, Jean Paul Pougala, Anicet Ekane, Fabien Assigana, Messanga Nyamding, Elimbi Lobe, certains chefs traditionnels, et feu Paul Eric Kingue…

Il existe vraiment un QNET, un « marketing de réseau agressif » de la haine dure et de l’assassinat politique du MRC et de son leader Maurice Kamto. C’est pour cela que vous voyez les scammers Amer Kamer, Carole Yonzou envisager subitement de se lancer en politique, revenir au Cameroun pour soutenir Paul Biya en dénigrant Maurice Kamto. Tous sont aussi dans un pre-positionnement pour valider la succession de gré-à-gré entre Paul Biya et Franck Biya.

Et quand ces imposteurs sont démasqués, ils anticipent sur le scandale et leur honte en prétextant que le « lynchage » violent qu’il subissent désormais de la part des MRCistes est due au fait que ces « kamtalibans », « djihadistes du clavier », « tontinards », « abeilles », « Mbetchoum Nguetchoum » détestent la critique, liberté de pensée, de choix, la divergence d’opinion, blablabla… et sont envoyés par le « guru » de leur « secte bamiléké ou bahamique ».

Car bientôt, on aura droit aux Direct Facebook de Maitre Ntimbane dans lequel il nous servira du rechauffé des calomnies sur le Président KAMTO directement à la Dieudonné Essomba, Célestin Djamen ou Paul Eric Kingue : « Kamto a demandé à sa porcherie de me lyncher » ; à la Owona Nguini : « il a instruit sa meute de m’insulter dans mon intimité » ; à la Pougala : « il a instruit de me dénigrer », à la Cabral Libii, Joshua Osih : « il a instruit les Bamiléké de me boycotter » ; à la Franck Hubert Ateba : « il a ordonné qu’on m’enlève » ; à la Mbede dit la Star de Dieu ou à la Carole Yonzou : « il a ordonné de m’assassiner » ! Parce qu’au fond le vrai discours de tous ces gens c’est quoi ? On se dit d’abord pour le changement radical contre Biya, puis on tire sur les autres personnes qui veulent le changement ; et puis quand on recoit les représailles des camarades naïfs qui nous ont laissé les séduire, on finit en disant : « si c’est pour remplacer Biya et faire pire que Biya, mieux Biya meurt au pouvoir ou que Franck Biya le remplace ! ». On connait tout ça !

C’est pour cela en passant que l’une des choses qui m’a finalement convaincu que Maurice Kamto était un homme sincèrement engagé pour le changement, et une personne que je ne quitterai jamais, c’est que malgré que les forces divergent dans leur stratégie pour chasser Biya, il n’a jamais, je ne dis bien JAMAIS tiré sur les autres forces du changement. Je le dis encore : JAMAIS ! Pour moi, cela mérite une loyauté et une confiance éternelles. Et je n’ai pas besoin de le voir, de m’approcher de lui pour le lui signifier.
POUR CONCLURE,

Si vous êtes un Camarade du Parti, donc soumis aux ordres de notre « guru », abstenez-vous d’insulter, diffamer, calomnier Maitre Ntimbane Bomo. Cela ne sert à rien d’inventer des scoops ou de ressortir des histoires plus ou moins fondées sur son passée, sa vie familiale, privée ou professionnelle. Vraie ou pas, elles n’enlèvent rien à son talent d’avocat et à son engagement réel pour plus de justice sociale au Cameroun, comme jadis avec Jean de Dieu Momo. Le seul problème que j’ai essayé de relever chez Ntimbane Bomo, c’est tout simplement une erreur venant de lui-même et qui l’a tué : son narcissisme ou son impatience qui l’a poussé à penser que son entrée en politique (ce qui est pourtant légitime) ne pouvait se faire qu'en retournant son canon sur le MRC et Maurice Kamto.

Car se comporter ainsi, même si c’est au soi-disant nom de la liberté de pensée et d’opinion, c’est trahir, non Maurice Kamto et le MRC (Car lui-même n’est pas MRCiste, et l’avait dit ouvertement à la 42s de la 43min de son direct de Mai 2020 intitulé sur Youtube « Maitre Christian Bomo Ntimbane: Message aux militants du MRC » : « Je soutiens la vision de « votre » leader Maurice Kamto. Je ne suis pas avec « vous ». Je ne suis pas dans le MRC, mais je me dis que vous (…) ne devez pas détruire la vision de cet homme, vous ne pouvez pas détruire ce qu’il veut faire (…) le RDPC veut un affrontement tribal… », Mais c’est trahir la cause du changement au Cameroun, c’est ajouter de la survie politique au système pourri de Paul Biya.

Ntimbane Bomo doit donc comprendre que tous ceux qui le « lynchent » aujourd’hui dans le MRC au fond ne lui reprochent pas de ne pas être MRCiste, mais son incoherence politique, de vouloir les affaiblir pour permettre au système corrompu du RDPC de survivre, donc de trahir non Maurice Kamto, mais Ntimbane Bomo lui-même, cet avocat-là qu’on croyait, jusqu’avant sa morsure être engagé pour le changement du système pourri. Ils ne lui reprochent pas ses déclarations sur les soi-disants échecs du MRC à faire libérer Mamadou Mota, mais la perversité à vouloir faire passer dans l’opinion nationale et internationale que le MRC abandonne ses militants, pourtant chaque semaine, je dis bien chaque semaine, le Directoire et Maurice Kamto envoient plus que le nécessaire vital à ses militants et sympathisants dans les prisons de Yaoundé, Douala, Bafoussam, Ebolowa, Yoko, etc…. et tous sont assistés par des avocats et ne déboursent rien. Ils ne lui reprochent pas son intention de porter plainte contre Survival Cameroon pour une partie des fonds disparus, mais de ne pas porter plainte à l’Etat du Cameroun qui, par Atanga Nji a bloqué et détourné les contributions des Camerounais à l’intérieur du Cameroun, et surtout de donner l’impression que le Directoire du MRC et Maurice Kamto n’ont pas manifesté concrètement des actes pour la transparence dans cette affaire jusqu’à l’échelle internationale par le Cabinet Ernest&Young que l’Etat-bandit qu’on appelle le Cameroun de Paul Biya et Atanga Nji a menacé et bloqué….

Personnellement, je n’ai jamais fait confiance à Ntimbane Bomo car avec sa Bible qu’il arrêtait partout, sa tête me rappelait toujours le versatile Elimbi Lobe qui a trahi le SDF et tenter d’infiltrer le MRC avant d’être « neutralisé » par l’ancien régional MRC feu M. Christophe Kamdem, (Paix à Son Ame).

Et puis, il n’y a vraiment pas meilleure façon de « tuer » les girouettes-saboteurs pareils qu’en les exposant publiquement, car le plus difficile pour lui désormais, et c’est là qu’il « mourra », sera de convaincre encore le RDPC, qu’il avait mordu pour Univers de Cabral Libii avant de lécher et mordre à son tour pour le MRC que lui Ntimbane Bomo a encore la « grande stratégie » qui peut encore faire le job contre Maurice Kamto dont les partisans l’ont déjà mis à nue et la queue entre les jambes.

Le RDPC est très rancunier contre ses fils traitres ou ses espions qui ont échoué leur mission qu’ils se sont eux-mêmes auto-attribués.
Bonne chance Maitre Judas Bomo dans l’arène politique où vous avez finalement raté votre entrée. Vos anciennes victimes, qui sont vos ennemis les plus redoutables sont désormais partout avec des pansements de vos morsures! Ne pleurez pas seulement devant Anne Féconde Noah dont vous avez trahi le parti Univers/PCRN comme Yonzou devant Amer Kamer quand les Cabralistes et les Rdpcistes vont « doser le gourdin » sur votre tête-là de « Yeumtologue bobo parisien » qui croit savoir toutes les parfaites stratégies… parce que Maurice Kamto et ses Militants n’ont jamais pleuré. Vous croyez enfin votre heure arrivée n’est-ce pas ? Vous allez la lire sur les cerveaux éduqués pendant 40 ans par Paul Biya !

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter