Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 13Article 555805

General News of Friday, 13 November 2020

Source: ariane television

Opération Épervier: des nouvelles proies dans l'oeil de l'échassier

Liquidateurs, administrateurs, présidents de commission de passation des marchés, hauts fonctionnaires, gestionnaires, anciens maires, receveurs municipaux, préfets, caissiers, anciens Dg, sont convoqués sans délai par le Contrôle supérieur de l’Etat à s’expliquer sur leur gestion.

La convocation de 23 personnes le 09 novembre 2020 par madame la ministre déléguée à la présidence de la République chargée du Contrôle supérieur de l’Etat (Consupe), présidente du Conseil de discipline budgétaire et financière (CDBF) sonne assurément, la reprise de la lutte contre la prévarication.
Invitées à se présenter dans ses services depuis la diffusion du communiqué officiel, ces personnes sont toutes d’anciens liquidateurs, administrateurs, présidents de commission de passation des marchés, hauts fonctionnaires, gestionnaires, maires, receveurs municipaux, préfets, caissiers, Dg… Le communiqué de presse précise qu’elles y sont attendues « pour affaire urgente les concernant ».

Cette « rentrée de l’Opération Epervier » survient après une longue période d’hibernation durant laquelle, plusieurs ordonnateurs ont pensé le rapace amoindri ou mort.

Situation qui a davantage favorisé la montée en puissance de la prévarication dans la gestion de la fortune publique pour certains et des entorses dans la passation et l’exécution des marchés publics notamment dans le BTP.
A ceci s’est ajoutée la gloutonnerie de quelques administrateurs civils dans la distribution des indemnités octroyées aux populations riveraines liées à réalisation de certains projets de développement.
Toutefois, on regrette que ces convocations ne soient pas survenues au moment où ces gestionnaires exerçaient encore dans les administrations supposées dépossédées, en dépit des alertes lancées par les populations et parfois la presse.

Le temps est passé et beaucoup se sont tournés à d’autres activités. Certains plus rusés, ont même vu le danger venir au point de s’êtré réfugiés âu Parlement. De ces gens qui bénéficient désormais de l’immunité parlementaire, on peut citer le cas de Mohaman Gabdo Yaya, ex maire de Banyo au moment des faits, devenu sénateur.

Institution supérieure de contrôle des finances publiques, le Consupe a pour mission la vérification, au niveau le plus élevé, des services publics, des établissements publics, des collectivités territoriales décentralisées et leurs établissements, des entreprises publiques et para-publiques, des liquidations administratives et judiciaires…, sur instruction du président de la République.
A date du 9 juillet de l’année en cours, un document du Tribunal criminel spécial où il est fait un bilan actualisé du recouvrement des créances issues des condamnations pécuniaires dans le cadre de cette opération d’assainissement, 9 milliards Fcfa ont retrouvé les caisses du Trésor public. S’agissant des dommages-intérêts et amendes, ils culminent à plus de 205 milliards Fcfa. Tandis que les frais de dépens ou de procédure ont coûté la bagatelle de 9,572 milliards Fcfa au contribuable.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter