Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 19Article 608854

Actualités of Monday, 19 July 2021

Source: La Nouvelle Expression

Opération épervier: : Mebe Ngo’o, entre 'incongruités et absurdités'

Mebe Ngo'o, ex ministre des Transports  et sa femme Mebe Ngo'o, ex ministre des Transports et sa femme

Déclaration forte par laquelle l’Ex-Mindef a qualifié les DBP adossés sur les marchés surfacturés ou dits fictifs


L’affaire Ministère public et Etat du Cameroun ( Minfi) contre Mebe Ngo.o Alain Edgard Abraham et Autres est pendante devant la collégialité des juges du Tribunal criminel spécial (TCS) depuis le 28 septembre 2020.Après la mise en forme du dossier et les réquisitions intermédiaires du Ministère public (l’accusation), la procédure est entrée dans la phase des débats au fond depuis quelque temps. Au cours des deux dernières audiences, l’ancien ministre délégué à la Défense s’est soumis à l’exercice de l’Examination-in-chief. Pour ce faire, il a été assisté et interrogé par son avocate attitrée, Me Nkoé Amougou. L’essentiel de l’interrogatoire a été centré autour du détournement de biens publics (DBP) adosséssur les marchés surfacturés ou fictifs courant 2012-2015. Il s’agit en gros, d’un DBP abyssale présumé attacher à une kyrielle de charges imputée à l’ancien Prince de la République



En 2012, le DBP (allégué n’a cessé de répéter l’accusé Mebe Ngo.o) relatif aux marchés surfacturés ou dits fictifs s’élevait à la somme de FCFA 6.285.589.261. L’ancien ministre, très dépité et excité a déclaré : « Les détournements ‘’allégués’’ étaient juridiquement et factuellement dénoués de tout fondement ». Il a d’ailleurs qualifié ses détournements mis à son passif de ‘’Image d’Epinal’’. Il a précisé qu’il était ordonnateur principal assisté d’un ordonnateur délégué. A ce titre, il ne signé que les marchés inférieurs ou égal à 200 millions de francs Cfa. Relativement au DBP adossé à l’organisation de la fête du 20 mai 2012, il a jugé ce détournement ‘’ d’hypothèse impossible’’. Bref, il a lancé, à la cantonade : « Tous les DBP qui me sont imputés sont des incongruités et des absurdités arithmétiques ».



En 2013, le détournement imputé à l’ancien boss délégué à la défense s’élève à FCFA 6.153.649.471. En fait, les mêmes causes produisent les mêmes effets. L’accusé Mebe Ngo.a rejeté en bloc les faits allégués en évoquant le cadre de ‘’Secret défense’’ qui entourait ses marchés En 2014, un montant de FCFA 20.3743565.085 était retenu dans l’ordonnance de renvoi du Juge d’instruction du TCS. A ce montant présumé détourner, le Ministère public avait ajouté la somme FCFA 5.766.951.676 représentant cinq marchés. Cette hausse substantielle a porté le DBP pour l’année sus indiquée à FCFA à 26.180.276.514 imputé à l’accusé Mebe Ngo.o. Dans la même vaine, en 2014, la somme de FCFA 5.766.981.676 a été débloquée pour l’organisation de la fête du 20 mai dont FCFA 1.373.120.071 représentant le retenu à la source de la TVA.



En 2015, tous les marchés querellés n’ont pas été élucidés au cours des débats en cours. Néanmoins, on peut retenir le DBP de FCFA 1.3 milliard et des poussières imputé au ministre Mebe Ngoo en complicité avec son épouse née Minla Minkoulou pour utilisation sans compte d’emploi. Bref, l’accusation qui pèse contre ce fils du Dja et Lobo, région du Sud Cameroun est spectre, tant et si bien que le Parquet général s’est mis à deux pour démêler l’écheveau de cette affaire


En tout état de cause, l’accusé Mebe Ngo.o et ses coaccusés Mbangué, Mboutou Elle, Menye et dame Minla Minkoulou sont toujours présumés innocents ( cf. article 8 (1) du Code de procédure pénale). Ledit article dispose : « Toute personne suspectée d’avoir commis une infraction est présumée innocente jusqu’à ce que sa culpabilité ait été établie au cours d’un procès où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui seront assurées ». L’audience a été suspendue et la cause remise le 25 août, les 7 et 8 septembre 2021 pour la suite des débats

Rejoignez notre newsletter!