Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 05 31Article 599368

Actualités of Monday, 31 May 2021

Source: www.camerounweb.com

'On va bien t'habiller de gré ou de force', un internaute à Dieudonné Essomba

Dieudonné Essomba moqué pour son style Dieudonné Essomba moqué pour son style

•Dieudonné Essomba est encore moqué sur les réseaux sociaux pour son habillement .

•La photo de lui dans sa veste continue de susciter des railleries.

•Un enseignant a décidé de bien habiller l'économiste.


Après son passage à Vision4 dans l'émission Club D'Elite, les internautes se sont encore penchés sur le style vestimentaire de l'analyste Dieudonné Essomba.

Si pour certains commentateurs de l'habillement de l'économiste ont semblé le dénigrer, Nouroudini Dahirou, un enseignant à Garoua lui a décidé de bien habiller Dieudonné Essomba. Que ce dernier le veuille ou pas.

'On va bien t'habiller de gré ou de force. C'est quelle manière ça ?', écrit ce dernier en commentaire de la photo de famille des participants au débat, publié par Brono Bidjang sur sa page Facebook.

Rappelons, que ce n'est pas la première fois que Dieudonné Essomba est moqué sur la toile pour son habillement, pour un homme qui écume les plateaux de chaîne de télévision de Yaoundé.

En juillet 2020, il a fait l’objet de moqueries et railleries sur les réseaux sociaux, à cause d’une photo de lui prise au cours d’une émission à Vision 4, une télévision dans laquelle il intervient comme consultant.

Sur Facebook, nombreux ont été ceux qui ont fustigé le style vestimentaire de l’économiste et ingénier statisticien.

Dieudonnné Essomba pour sa part, n’a pas pu s’empêcher de tacler ses détracteurs qu’il présente clairement comme des partisans de Maurice Kamto.

Voici sa tribune en réponse à ceux qui se moquaient de lui


Pour tenter de garder une certaine présence dans une actualité qui commence à l’oublier, la racaille de Kamto n’a trouvé comme nouveau buzz que mon accoutrement dont elle distribue els image de manière virale.

On pouvait comprendre le buzz sur la victoire électorale volée, sur le procès à l’OUA, sur la mort de Biya, sur son remplacement par son fils Franck, sur le gré à gré, sur l’interpellation de l’Assemblée au sujet de la vacance du pouvoir, etc.

On pouvait à la limite comprendre le saccage des ambassades, les agressions du Che de l’Etat, le défi permanent à l’autorité.

Tout cela avait au moins un rapport évident avec leur inextinguible obsession de mettre la main sur le pouvoir d’Etat pour supprimer l’équilibre régional et distribuer les terres des Communautés camerounaises à la Tribu Dynamique.

Mais, moi, qui suis-je dans cette histoire ? Quel est l’intérêt faire des buzz sur mon accoutrement ? Et surtout que c’est de manière récurrente ?

Je fais partie de ceux qui discutent la place de Chef d’Etat à leur gourou Kamto ?

Je vis ma vie et je me fiche comme d’une guigne de ce qu’une racaille peut penser de mes actes !

Du reste, cette agitation montre le niveau de désespoir d’une Meute qui a fondé ses espoirs sur des illusions entretenues dans des sectes violemment ethnicisées à l’idéologie de NDOGMO.

Et quand ils en arrivent à se fixer sur l’accoutrement d’un anonyme comme Dieudonné ESSOMBA qui ne joue aucun rôle dans la République et n’a aucune intention d’en jouer, il y a quelque chose qui ne va plus dans la stratégie de la Meute : les sujets polémiques susceptible de leur fabriquer une bulle médiatique qui entretient une présence politique illusoire sont-ils épuisés ?

Cela n’étonnerait personne : après cette interminable constellation d’échecs et d’erreurs qui traduit une absence totale de jugement, la Meute est entrée dans une longue agonie dont elle essaie d’en sortir désespérément, on s’accrochant même à un serpent.

Rejoignez notre newsletter!