Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 20Article 591241

xxxxxxxxxxx of Tuesday, 20 April 2021

Source: camerounweb.com

Officiel: Paul Biya valide le fils de Idriss Deby à la tête du Tchad

Le chef de l'Etat vient d'être informé par ses collaborateurs de la mort de son homologue tchadien Idriss Deby Itno.

Dans un post sur sa page Facebook, il partage le contenu de la lettre qu'il a envoyé au fils de son homologue tué au combat.

'J'apprend avec une grande tristesse, le décès du Maréchal Idriss Deby Itno, président de la République du Tchad, survenu à Ndjamena. Je salue a mémoire de cet éminent chef d'Etat et frère. La disparition du Maréchal Idriss Deby Itno est une immense perte pour le Tchad, l'Afrique Centrale et notre continent, qu'il aura servi sans relâche et durant de longues années', écrit paul Biya dans une lettre adressée au fils Deby.

L'armée tchadienne a annoncé à la télévision d'État, mardi 20 avril, la mort du président Idriss Déby, tout juste réélu à la tête du Tchad. Âgé de 68 ans, il était le tout-puissant chef d'État du Tchad depuis son coup d'État le 2 décembre 1990, qu'il avait fomenté avec l'aide de la France. Militaire dans l'âme, «IDI», qui ne rechigne jamais à enfiler son treillis, est mort sur le front, face aux rebelles qui depuis des années remettent en cause son pouvoir.

Quasi-paria il y a une décennie, le président pouvait se vanter d'être l'ami incontournable de la France et de bien des pays occidentaux, grâce à cette armée considérée comme l'une des meilleures du continent. Entre-temps, en 2013, la guerre a éclaté au Sahel, et l'opération Barkhane a installé son quartier général à N'Djamena.

Le maréchal président, qui fut l'un des premiers à alerter sur les graves conséquences qu'aurait la chute du dictateur libyen Mouammar Kadhafi, était écouté sur tous les sujets sécuritaires. «Il en joue parfaitement. Il a pu ainsi mettre un arrêt à toutes les critiques internationales sur son régime et même obtenir des prêts des grandes institutions internationales qui auraient été autrement refusés ou soumis à des conditions très strictes. Mais cela ne sert à rien pour calmer les divisions intérieures», soulignait au Figaro un ancien diplomate.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter