Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 07Article 606676

Actualités of Wednesday, 7 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Occultisme : Quand Ndoumbe Dibobe le morguier couchait avec des cadavres

Il a plusieurs fois affirmé qu’il couchait avec les corps des cadavres. Il a plusieurs fois affirmé qu’il couchait avec les corps des cadavres.

Il a été morguier à l’hôpital Laquintinie de Douala pendant une bonne période de sa vie.

Il a plusieurs fois affirmé qu’il couchait avec les corps des cadavres.

Avant sa mort, il a donné des interviews sur son métier de croque-mort.


C’est incroyable mais vrai. Ndoumbe Dibobe lui-même l’a avoué. Alors qu’il était morguier principal de l’hôpital Laquintinie de Douala l’homme affirme avoir couché avec des cadavres plusieurs fois. Au cours d'une interview accordée à la radio urbaine ABK, basée à Douala, mercredi 4 décembre 2019, Ndoumbe déclarait, avoir parlé et dormi avec les cadavres pendant plus d'une décennie. Il ajoutait sans coup férir, avoir eu des relations sexuelles avec les morts. Au cours de la même interview, celui qui a été chauffeur de l'artiste Lapiro de Mbanga et vigile à l'hôpital Laquintinie prétendait avoir ressuscité un corps déjà à la morgue. Ndoumbe meurt alors qu’il a pris sa retraite depuis plusieurs années. Ses derniers instants n'ont pas été agréables. A la retraite, il ne percevait aucune pension. Difficile de joindre les deux bouts, il a accusé les autorités camerounaises de l’avoir oublié.

Un autre morguier parle.

Un autre morguier de Bertoua dans la région de l’Est avait à son tour fait des révélations aussi graves que celles de Ndoumbe Dibobe. Il affirmait alors que pour accéder à des postes, des ministres sodomisent des cadavres. « Je recevais la visite des ministres. Des directeurs généraux des sociétés privées et d'Etat. Ceux-ci quittaient Yaoundé pour Bertoua par ce qu'ils voulaient être discrets dans leurs manigances. Ils arrivaient à minuit eux-mêmes au volant de leurs voitures. Certains préféraient sodomiser les cadavres, selon la pratique qui leur était imposé dans le milieu occulte. D'autres qui n'étaient pas courageux, me payaient pour que j'aille livrer au bureau. Cela se passait toujours vers 23h-minuit", avait--il avoué. Une activité qui lui produisait d’énormes ressources. Il a fait une fortune avec les cadavres des familles et confesse qu'il n'a jamais eu de remords à propos. "Pour des cadavres, je n'avais aucun remord à faire cela. Je pouvais gagner 500 000 par mois. La livraison dans les ministères ne concernait pas toujours les ministres il y'avait aussi des employés qui faisaient des pratiques pour accéder aux postes supérieurs".

Rejoignez notre newsletter!