Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 23Article 615100

Actualités of Monday, 23 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Obsèques de Penda Ekoa: Me Amedee Touko en colère contre la décision d'ACT-AGIR

'L'imposture de d'une communication funèbre ou la deuxième mort de Christian Penda Ekoka' 'L'imposture de d'une communication funèbre ou la deuxième mort de Christian Penda Ekoka'

• Les obsèques de Penda Ekoa auront lieu cette semaine

• Le mouvement ACT-AGIR et la famille ne désirent pas la participation de Kamto et du MRC

• Me Amedee Dimitri Touko s'insurge contre la décision


C’est officiel ! Maurice Kamto et les militants du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) ne seront pas les bienvenus aux obsèques de Christian Penda Ekoka. C’est un communiqué signé du Vice-Président du mouvement ACT-AGIR qui l’atteste.
« Comme vous êtes nombreux à le savoir, les derniers moments de vie de notre Président ont été marqués par une cabale extrêmement violente, malsaine et Injuste orchestrée par des membres et sympathisants de son allié politique. Cet épisode a profondément meurtri CPE qui s'est étonné du silence de cet allé. (…) Prenant acte de cette situation, le mouvement ACT-AGIR, en parfaite solidarité avec la famille de notre regretté Président, prie les auteurs et acteurs de cette cabale abjecte, au nom de la décence, de la dignité et surtout du respect de la mémoire de lustre disparu, de s'abstenir de toute participation aux différentes cérémonies organisées à l'occasion de cette grande perte. » Ceci évitera tout dérapage et permettra de consacrer toute notre énergie à rendre un hommage à Christian Penda Ekoka dont la vie mérite d'être célébrée en toute sérénité. », précise le communiqué.

Ce communiqué suscite, depuis sa publication, des réactions de part et d’autre. La dernière en date est celle de Maître Amedee Dimitri Touko Tom. Basé en occident ce praticien de droit proche du Prof Maurice Kamto ne cache pas sa déception face à ce qu’il qualifie « d'imposture de d'une communication funèbre ou la deuxième mort de Christian Penda Ekoka ».

Il estime que ce communiqué salit la mémoire de l'illustre disparu et refuse de croire ceci serait le testament de Christian Penda Ekoka. Pour Maître Amedee Dimitri Touko Tom, "le seul ennemi de CPE, c'est le régime Biya qui l'a injustement prive de liberté pendant de nombreux mois".

La rédaction de CamerounWeb vous propose ci-dessous l’intégralité de la tribune

L'imposture de d'une communication funèbre ou la deuxième mort de Christian Penda Ekoka

Un communiqué revanchard signé du Vice-Président du mouvement ACT-AGIR, en prélude aux obsèques de Monsieur Christian PENDA EKOKA, son leader, décédé le 8 août dernier, prescrit aux membres et sympathisants du MRC, son allié politique, coupables à ses yeux et à ceux de la famille du défunt, selon ses dires, d'une cabale extrêmement violente, malsaine et injuste menée contre ce dernier, sous le silence coupable de Maurice KAMTO, le leader du MRC, de s'abstenir de toute participation aux différentes cérémonies organisées à l'occasion de ses obsèques.

Une certaine réserve qui m'a toujours caractérisé et qui devrait en de telles circonstances m'obliger au silence serait dans ce contexte, coupable.

ON NE FAIT PAS DE LA SURRENCHERE POLITIQUE SUR LA MORT

L'impudeur, l'indécence, l'impertinence de ce communiqué, qui en réalité salit la mémoire de l'illustre personnage disparu et surtout impose aux survivants, l'idée selon laquelle, on aurait absolument raison simplement parce qu'on est mort, parce qu'on n'est plus là pour se défendre, ce qui implique qu'une partie de la résistance camerounaise, serait impitoyablement, gratuitement méchante et donc infréquentable.

Je refuse de croire que ceci serait le testament de l'illustre CPE. Ce fut un Homme très intelligent, habile, combattif... Et il l'a démontré à l'occasion de ce contentieux qui a coûté à deux amis et alliés politiques leur relation.

Si Christian PENDA EKOKA, n'a pas démontré la même force politique que Maurice KAMTO, il a en revanche fait montre d'un vrai courage dans cette « bagarre » qu'il a pris l'initiative d'engager. Faire donc de ce redoutable combattant un lâche et revanchard post-mortem, c'est trahir sa mémoire.

Le seul ennemi de CPE, c'est le régime Biya qui l'a injustement prive de liberté pendant de nombreux mois.

La pomme de discorde entre Maurice KAMTO et son ami Christian PENDA EKOKA, c'est la transparence autour de la collecte et de la gestion des fonds de la SCSI. Dans un certain confusionnisme intellectuel, une rumeur de détournement massif, d'une rare portée s'est emparée de toute la résistance, qui s'est vue divisée, déstabilisée.

Pour l'histoire, je ferai ici mon témoignage : un concours de circonstances a voulu que je me retrouve au cœur de ce qui se faisait en Europe dans le cadre de cette initiative. En de nombreuses occasions, mon expertise juridique a été sollicitée : traque d'un hacker auteur de la création d'un compte CAMEROON SURVIVAL parallèle, blocage du compte PAYPAL de la SCSI etc... Cette proximité m'a permis d'avoir une certaine connaissance des « dossiers » de cette entreprise. Ce que je peux en dire aujourd'hui c'est que des contre-vérités ont été savamment entretenues à des fins jusqu'ici inconnues. De même que je peux dire que CPE est un homme intelligent, j'ai le sentiment que très rapidement il s'est rendu compte de la vérité comptable de la collecte des fonds de la SCSI, mais l'environnement politique ne lui a pas donné le temps de dire in fine, sa part de vérité.
Voilà ma vérité.

Faire donc croire que l'opposition la plus représentative que CPE a contribué à bâtir est devenue son ennemi simplement parce qu'il y a connu des difficultés dont il aurait pu faire l'économie, simplement en observant comme je l'avais indiqué dans un article, une certaine éthique et une intelligence dans la communication de crise est une imposture.

Christian PENDA EKOKA n'aurait jamais souhaité voir qualifier ses contradicteurs ou adversaires de toutes ces infamies simplement parce qu'il n'est plus, il aurait souhaité avoir raison sur le terrain de l'argumentaire, tel était sa voie, son crédo.

Rejoignez notre newsletter!