Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 06Article 606475

Actualités of Tuesday, 6 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Où sont passées les menaces de Luc Magloire Mbarga Atangana contre la Cimencam ?

Les citoyens subissent de plein fouet l’augmentation des prix du ciment Les citoyens subissent de plein fouet l’augmentation des prix du ciment

Le ministre du Commerce avait menacé de fermer Cimencam il y a quelques jours.

Luc Magloire Mbarga Atangana reprochait à la cimenterie de faire de la spéculation des prix.

Les informations persistantes annonçaient que l’entreprise souhaitait augmenter les prix du ciment.

Dans une lettre datée du 29 juin 2021 et adressée au directeur général de Cimencam, le ministre du commerce Luc Magloire Mbarga Atangana frappait du point sur la table: « monsieur le directeur général, j’apprends de différentes sources que vous vous apprêtez à procéder à une énième augmentation unilatérale de vos prix, au mépris de mes mise en demeure antérieures et de ma main tendue pour une concertation », écrivait-il, en ajoutant: « je vous voudrais vous informer par la présente que si cette mesure que je considère comme de la défiance de la provocation, venait à être mise en exécution, je me verrai dans l’obligation d’ordonner la pose des scellés sur vos installations ». Cette menace de Luc Magloire Mbarga intervenait à la suite d’une première datant du 11 juin. Il écrivait alors « J’ai l’honneur de vous demander de prendre à réception de la présente, et chacun en ce qui le concerne, les mesures nécessaires en vue de l’assainissement de nos marchés et d’un retour sans délai, à la normale. Un Compte rendu de vos premières diligences est attendu dans les soixante-douze (72) heures», avait alors prescrit Luc Magloire Mbarga Atangana.

Deal ou peur

Depuis ces correspondances, Luc Magloire Mbarga Atangana n’a plus levé le petit doigt. Pourtant dans les marchés les citoyens subissent de plein fouet l’augmentation des prix du ciment. « Le ciment se vend désormais à 5300 francs CFA contre 5000 francs CFA, il ya quelques semaines », lâche un client. Une augmentation qui même si elle n’est pas officielle, découlerait soit de la Cimencam ou alors des détaillants qui profiteraient de l’annonce qui avaient été faite pour arnaquer les clients. Si les versions racontées plus haut ne sont des supputations, il se raconte aussi dans les chaumières du ministère du commerce que les responsables de Cimencam se seraient rapprochés du ministre du commerce pour trouver un arrangement. Un deal qui aurait donc eu une suite favorable puisque la spéculation des prix du ciment continue.

Rejoignez notre newsletter!