Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 27Article 552019

General News of Tuesday, 27 October 2020

Source: www.camerounweb.com

Nouvel appel au départ de Biya : le ‘combat s’achemine vers sa phase critique’

CamerounWeb vous l’annonçait, Maurice Kamto réactive son projet de chassement de Paul Biya. Après les manifestations du 22 septembre soldées par plusieurs arrestations, le leader du MRC est toujours déterminé à faire partir Paul Biya par la pression populaire. Dans sa nouvelle adresse à la nation, il rappelle une fois de plus que la convocation du corps électorale pour les prochaines élections électorales entrainera automatiquement une campagne pour l’appel au départ de Paul Biya. Maurice Kamto exige en effet la réforme du système électoral et la résolution de la crise anglophone avant toute élection au Cameroun.

Pour l’heure Maurice Kamto dont les principaux lieutenants (Alain Fogué et Bibou Nissack) sont n’a pas précisé la forme que prendra sa campagne pour appeler au départ de Biya. Il prend cependant soin de préciser que sa démarche demeure pacifique.

Le Cameroun n’est plus un Etat
Face aux difficultés économiques et sociales dont sont confrontées les populations, Maurice Kamto estime que le Cameroun n’est plus un Etat.

« Il n 'y a plus d'Etat, il n’y a que des états d'âme. La situation économique du pays montre que l'Etat est en quasi faillite en dépit des incantations officielles (...) Le climat social est vicié par l'expansion de l'extrême pauvreté, le tribalisme d'Etat, le chômage de masse, l'institutionnalisation des injustices, le recours abusif à la violence d'Etat, l'arrogance et le mépris des responsables publics envers les citoyens. M. Biya gouverne le Cameroun par le mépris et la terreur depuis près de 40 ans », a déclaré Maurice Kamto.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter