Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 10Article 526384

General News of Friday, 10 July 2020

Source: L’ANECDOTE : N°1117

Noso : l’armée sème la débandade dans le camp sécessionniste


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Une offensive des forces de défense menée par les hommes du général Nka Valère met en déroute les milices séparatistes depuis des semaines. Au passage les militaires réhabilitent des routes et des ponts autrefois détruits par les actions des terroristes.
Tout au long de la semaine dernière, les sécessionnistes ont massacré une dizaine de personnes, toutes issues de la communauté Bororo dans le Donga Mantung, région du Nord-Ouest. Dans leur folie meurtrière, ils ont tué essentiellement des femmes et des bébés. Des images crues, d’une rare violence, si choquantes que l’amnésie et le mutisme collectifs de la curieuse communauté internationale, aidée de ses ONG, étonnent autant qu’ils inquiètent. Dans le même temps, à la recherche de bases terroristes disséminées dans nombre de localités des deux régions, les forces de défense et de sécurité ont entrepris de traquer les bandes armées qui écument les forêts et sèment la désolation.

L’engagement des militaires les a conduits dans le Bui et le Ngoketunja au Nord-Ouest et à Ngusi, département du Kupe-Manenguba dans le Sud-Ouest où des raids menés par les forces de défense ont permis de démanteler des camps sécessionnistes. Outre la destruction des bases séparatistes, 43 terroristes ont été neutralisés dont 09 à Kumbo au Nord-Ouest et 09 à Ngusi. Dans l’œuvre de pacification des deux régions en proie à une guerre qui a déjà fait des milliers de morts, les militaires sous le commandement du général Valère Nka, ont saisi un important arsenal de guerre composé de fusils d’assaut, de chasse, des armes artisanales, un stock de munitions et d’autres équipements volés ou arrachés à des militaires, policiers et gendarmes lors de leurs exactions.

«Pendant sept jours, nous avons pu traiter beaucoup d’objectifs, dans département du Ngoketunjia en particulier les camps Am-bazoniens de Baba I, JVasin et Bamungo. Dans de département du Bui, nous avons traité les camps d’Ebal, Verkei, Ngebsiba et Oku à Ndum, Njikijem, Elak, Njotim, Tadu, Bim, Kumbo central et d’autres zones voisines», renseigne le colonel Charles Alain Matiang, commandant de la 51 ème brigade d’infanterie motorisée du Nord-Ouest.



Dans cette zone, l’opération menée le 4 juillet dernier a permis de neutraliser 17 séparatistes et de nombreux blessés. Au passage, 16 bases de terroristes ont été détruites, tandis que l’armée déplore la perte d’un soldat et trois blessés légers. «Etant donné les fortes pluies qui s’y sont abattues, cela a été très difficile pour nous et a permis aux Ambazoniens de remarquer notre présence et de s’échapper avant même que nous n ’arrivions dans leurs camps. Nous avons également rencontré quelques résistants ; ce qui a entraîné la mort de 17 combattants séparatistes, dont beaucoup ont été blessés», poursuit-il.

L’opération baptisée Ngoke-Bui, menée du 28 juin au 4 juillet 2020, a permis également de réhabiliter l’axe Oku-Kumbo, détruit par les milices séparatistes. La réhabilitation de cette route constitue aujourd’hui, un grand soulagement pour les populations et les opérations économiques pour l’écoulement des produits et le mouvement des personnes entre les deux départements.

Ces opérations de pacification des régions anglophones menée par les forces de défense entraine de nombreuses défections dans le camp sécessionniste. D’après Tapang Ivo, l’un des plus virulents sécessionnistes, la lutte armée ne fait plus partie de son combat car, appuie-t-il sur sa page Facebook dans un direct diffusé il y a quelques jours, « le Cameroun est un et indivisible». Traqué dans les tribunaux américains notamment en Californie par un collectif de victimes des exactions des milices séparatistes, et les forces de défense sur le terrain, des sécessionnistes négocient enfin avec le gouvernement pour un retour de la paix au NO/SO».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter