Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 07Article 518632

General News of Sunday, 7 June 2020

Source: camer

Noso : des sources sécuritaires démentent la mort de 05 soldats à Otu

Depuis le dimanche 31 mai 2020, une information selon laquelle cinq soldats camerounais ont été tués dans la région du Sud-Ouest a fait le tour des réseaux sociaux, puis relayée par plusieurs médias.


Dimanche dernier, à la veille de la reprise des classes après leur suspension par le gouvernement le 17 mars 2020, pour cause de Covid - 19, le maire de la ville d'Eyumodjock, département de la Manyu ( région du Sud-Ouest Cameroun), a organisé un match un tournoi de football. Selon nos informations, la compétition avait pour but, de replonger les populations dans une vie normale, eu égard à la paix qui revient progressivement dans les régions anglophones du pays, suite au travail de sécurisation des populations, assurée par l'Armée camerounaise.


Le tournoi de football s'est déroulé à Otu, dans l'arrondissement d'Eyumodjock. L'événement sportif empreint de convivialité et d'enthousiasme des populations, a bénéficié de la présence des éléments de l'Armée camerounaise, lesquels en ont donc assuré une sécurité sans bavure.




Seulement, des informations qui se révèlent absolument erronées aujourd'hui, ont fait état de ce que des miliciens séparatistes anglophones, avaient attaqué les militaires camerounais au cours de ce tournoi de football d'Otu, et fait cinq morts parmi eux. Quoiqu'abondamment relayée par tous types de médias, des vérifications faites auprès des populations locales ainsi qu'auprès des sources sécuritaires, démentent catégoriquement cette information, et ne se reconnaissent pas dans cette attaque des Amba boys ( du nom des miliciens séparatistes des régions anglophones du Cameroun) qui aurait entraîné la mort de cinq soldats, lors du tournoi de football d'Otu.

Étonnées de cette étrange information, des sources locales n'hésitent pas à la qualifier de mensongère et propagandiste; une façon de tancer ces nombreuses milices séparatistes en déclin, et en déroute, face aux forces de défense et de sécurité camerounaises.
En résumé, les Amba boys, n'ont pas tué cinq soldats camerounais dimanche dernier, lors du tournoi de football d'Otu. Ce sont des informations concordantes obtenues des sources locales indépendantes, ainsi que des sources sécuritaires.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter