Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 11Article 533860

General News of Tuesday, 11 August 2020

Source: Actu Cameroun

Nominations des magistrats: surprenante sortie de Me Claude Assira

L’avocat camerounais jette un regard panoramique sur les dernières nominations au sein du Conseil national de la magistrature au Cameroun.
Paul Biya, le président de la République a procédé le 10 août 2020, à des nominations au sein du Conseil national de la magistrature au Cameroun. Depuis lors, chacun y va de sa grille d’analyse. C’est le cas de l’avocat au barreau du Cameroun, Me Claude Assira. Dans un éclairage ce mardi 11 août 2020, sur radio Équinoxe, une chaîne privée émettant depuis Douala au Cameroun, il estime que dans l’ensemble, les nominations sont bonnes.

« J’ai le sentiment que les bons magistrats ont été promus, même s’il faut encore le démontrer à travers des exemples bien précis. Dans l’ensemble, j’ai l’impression que c’est un mouvement qui mérite tout son pesant d’or. Il a l’air intéressant a priori. Qu’il n’y ait pas eu l’examen de dossiers disciplinaires, ça peut se comprendre par l’explication qui a été donnée, à savoir le caractère relativement récent des nouveaux membres, il y a un mois », indique ce dernier à nos confrères.

Nombre de vidéos
Dans cette lancée, il jette un regard panoramique sur le corps de la magistrature au pays berceau de nos ancêtres. « Mais le corps de la magistrature, comme la plupart des autres corps de métier, comportent ses brebis galeuses. Et puis, dans tous les cas, même parmi les moins soupçonnables, il peut y avoir des déviances de surprise on a parfois quelques confidences de clients eux-mêmes qui viennent vous souffler qu’ils ont remis telle ou telle somme d’argent à tel ou tel magistrat, et puis on a nous-mêmes été témoins d’un certain nombre de vidéos ».



« Ne faire que la promotion des magistrats peut éventuellement envoyer un message, si ce n’est pas partiel, c’est au moins partial, qui tente un peu à donner à l’opinion publique l’impression qu’ils peuvent faire ce qu’ils veulent, ils peuvent être médiocres, on peut avoir les soupçons qu’on veut, la seule décision que le Conseil supérieur de la magistrature peut prendre, ça ne peut être qu’une décision de promotion», déplore-t-il.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter